Privatisation

Ça chauffe !

Plusieurs centrales de chauffage gouvernementales desservent une centaine d’immeubles dans la RCN grâce à des kilomètres et des kilomètres de tunnels souterrains. Le gouvernement fédéral veut confier ces centrales de chauffage à des sociétés privées axées sur le profit  et dont certaines ont des antécédents de corruption  et de mauvaise gestion.

Cest un choix insensé qui pourrait  menacer votre sécurité. Ajoutez votre nom.

Nos services publics de qualité doivent rester publics

Nos services publics de qualité sont menacés, que ce soit par la privatisation des aéroports, la création d’une banque d’infrastructure onéreuse ou la sous-traitance de services dans les ministères fédéraux.  Aidez-nous à rétablir et à élargir les services publics.

Mises à jour

30 Juillet 2020

Voici les observations présentées par le président national de l’AFPC, Chris Aylward, devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes le 21 juillet.

2 Juillet 2020

L’AFPC est préoccupée par la décision inattendue du gouvernement fédéral de confier en sous‑traitance l’administration des Bourses canadiennes pour le bénévolat étudiant à l’organisme UNIS.

26 Juin 2020

L’AFPC et plusieurs autres syndicats font partie du Groupe de travail sur les nouvelles formes de privatisation mis sur pied par le Congrès du travail du Canada.

10 Mars 2020

L’AFPC est bien implantée dans les trois territoires nordiques du Canada. Elle y représente plus de travailleuses et travailleurs que n’importe quel autre syndicat et plus de 30 % de la main-d’œuvre. Nos membres travaillent pour les trois ordres de gouvernement (fédéral, territorial et municipal) dans de petits hameaux ou de grandes villes telles qu’Iqaluit, Yellowknife et Whitehorse.

6 Mars 2020

La Banque d’infrastructure du Canada, qui serait située à Toronto, offrira un guichet unique pour le financement des projets d’infrastructure en regroupant les capitaux de grands investisseurs et un petit fonds de démarrage du gouvernement du Canada. Une telle formule permettra aux investisseurs privés d’engranger des rendements très élevés et fera augmenter le coût des projets publics et réduira le contrôle de l’État.