Privatisation

Ça chauffe !

Plusieurs centrales de chauffage gouvernementales desservent une centaine d’immeubles dans la RCN grâce à des kilomètres et des kilomètres de tunnels souterrains. Le gouvernement fédéral veut confier ces centrales de chauffage à des sociétés privées axées sur le profit  et dont certaines ont des antécédents de corruption  et de mauvaise gestion.

Cest un choix insensé qui pourrait  menacer votre sécurité. Ajoutez votre nom.

Nos services publics de qualité doivent rester publics

Nos services publics de qualité sont menacés, que ce soit par la privatisation des aéroports, la création d’une banque d’infrastructure onéreuse ou la sous-traitance de services dans les ministères fédéraux.  Aidez-nous à rétablir et à élargir les services publics.

Mises à jour

10 Juin 2019

L'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) et l'Union canadienne des employés des transports (UCET), un de ses Éléments, ont produit une vidéo qui présente les conséquences néfastes de la privatisation à grande échelle d'infrastructures publiques essentielles.

28 Mai 2019

Les dirigeants de 4 syndicats nationaux et régionaux représentant 1,2 million de travailleuses et travailleurs pressent le gouvernement Trudeau de faire marche arrière dans le dossier de la privati

21 Mai 2019

En partenariat avec l’Alliance de la Fonction publique du Canada, l’économiste Robin Shaban a publié un rapport sur le projet de privatisation des principales centrales de chauffage et de refroidissement dans la région de la capitale nationale (RCN).

4 Avril 2019

29 Mars 2019

Faible ratio de la dette publique par rapport au PIB assorti d’un déficit gérable. Ces deux éléments positifs auraient dû inciter les libéraux à investir dans la population canadienne.

La Banque d’infrastructure du Canada, qui serait située à Toronto, offrira un guichet unique pour le financement des projets d’infrastructure en regroupant les capitaux de grands investisseurs et un petit fonds de démarrage du gouvernement du Canada. Une telle formule permettra aux investisseurs privés d’engranger des rendements très élevés et fera augmenter le coût des projets publics et réduira le contrôle de l’État.