Privatisation

La plupart des aéroports canadiens sont des organismes sans but lucratif. Si le gouvernement les vend à des intérêts privés, les aéroports devront générer plus de profits. Les investisseurs privés s’en mettront plein les poches. Et c’est nous qui en paierons le prix.

En savoir plus

Nos services publics de qualité doivent rester publics

Nos services publics de qualité sont menacés, que ce soit par la privatisation des aéroports, la création d’une banque d’infrastructure onéreuse ou la sous-traitance de services dans les ministères fédéraux.  Aidez-nous à rétablir et à élargir les services publics.

Mises à jour

24 Mai 2018

La crise qui sévit à Churchill, au Manitoba, nous rappelle douloureusement que la privatisation des infrastructures et des services publics n’est jamais dans l'intérêt supérieur de la population canadienne

22 Mai 2018

L’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) met en garde contre la récente proposition du PDG d’Aéroports de Montréal, Philippe Rainville, de partiellement privatiser l’aéroport de la métropole.

27 Avril 2018

L’Alliance de la Fonction publique du Canada et son Élément, l’Union canadienne des employés des transports (UCET), se réjouissent avec circonspection de l’issue de leur campagne contre la privatisation des aéroports.

14 Décembre 2017

Le Comité permanent des finances de la Chambre des communes enjoint au gouvernement fédéral de ne pas privatiser les aéroports canadiens.

21 Novembre 2017

Le gouvernement continue de payer des consultants pour étudier le potentiel de vente des aéroports et les revenus que cela pourrait générer.

La Banque d’infrastructure du Canada, qui serait située à Toronto, offrira un guichet unique pour le financement des projets d’infrastructure en regroupant les capitaux de grands investisseurs et un petit fonds de démarrage du gouvernement du Canada. Une telle formule permettra aux investisseurs privés d’engranger des rendements très élevés et fera augmenter le coût des projets publics et réduira le contrôle de l’État.