Négos du groupe PA : l’employeur se traîne les pieds

Dès la reprise des pourparlers, qui ont duré du 1er au 9 novembre dernier, l’équipe de négociation du groupe PA a constaté que le mandat de l’employeur n’avait pratiquement pas changé.

Des gains modestes

Il y a quand même de bonnes nouvelles à signaler. D’abord, les parties se sont entendues sur les modifications apportées à deux articles : congé de deuil et congé pour obligations familiales.

Indemnités : on est loin du compte

En ce qui concerne nos revendications visant à bonifier l’indemnité versée aux conseillers en rémunération et à harmoniser l’indemnité de facteur pénologique et l’indemnité pour la surveillance des délinquants accordée à nos membres qui travaillent dans les pénitenciers fédéraux, l’employeur a fait une proposition très décevante. On est bien loin de ce que nous recherchions pour nos membres.

L’employeur est aussi resté muet sur d’autres enjeux critiques : modification de la définition de « famille », congés pour affaires syndicales, employés nommés pour une période déterminée et sous-traitance.

Congés de maladie

Nous réclamons l’amélioration du régime actuel de congés de maladie. Lors de la dernière séance de négociation, nous avons réalisé certains progrès dans ce dossier. Nos principes n’ont jamais changé : le régime doit être intégré à la convention collective ; il doit prévoir le remplacement du salaire ; les crédits de congé de maladie doivent être préservés ; et aucun tiers fournisseur ne doit intervenir.

Réaménagement des effectifs

Pour le moment, le gouvernement refuse d’aborder nos propositions prioritaires concernant l’Appendice sur le réaménagement des effectifs. Compte tenu du stress et des bouleversements qu’ont vécus bon nombre de nos membres pendant quatre années de coupes et de mise à pied dans les services publics, nous voulons nous assurer que l’ARE soit appliqué de manière juste, transparente et impartiale.

Médiation

L’AFPC a proposé que les parties retournent à la table en présence d’un médiateur.

Pour plus de renseignements, consultez la page du groupe PA sur notre site

Sujets: 

Employeurs: 

16 Novembre 2016
Share/Save