Négociation avec le Conseil du Trésor : Les membres de l’AFPC intensifient les pressions en vue d’une entente équitable

 

Dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du haut à gauche : Membres de l’AFPC au Québec, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, au Québec et au Nouveau-Brunswick.

Pendant plusieurs semaines, les membres de l’AFPC d’un bout à l’autre du pays ont considérablement augmenté la pression sur le gouvernement Trudeau pour qu’il leur offre une entente équitable lors de la reprise des négociations à la fin du mois.   

La prochaine séance de négociation aura lieu du 30 avril au 2 mai. Ce sera la dernière chance du gouvernement, vu l’imminence des élections fédérales d’octobre, de prendre les mesures nécessaires pour conclure une entente de principe qui tient compte des principales préoccupations des membres de l’AFPC.

L’AFPC a toujours eu la ferme volonté de négocier efficacement afin de conclure une entente équitable, mais ses efforts se sont avérés quasi vains après dix mois de négociations. En effet, les huit premiers mois de négociation ont été marqués par des retards et des offres insultantes de la part du gouvernement, notamment sa proposition en novembre de geler les salaires pendant deux ans. Le Conseil du Trésor a néanmoins fait quelques pas timides pendant les deux derniers mois.

 

Manifestations des membres à l’appui des négociations au Québec.

Dans sa lettre ouverte aux fonctionnaires canadiens, le premier ministre Justin Trudeau a déclaré en 2015 qu’il considérait la fonction publique comme un « partenaire » qui « doit être apprécié par son gouvernement ». En voilà de belles paroles, mais elles ne suffisent pas. La seule façon pour Trudeau de tenir sa promesse, c’est de nous donner une entente juste et équitable avant les élections d’octobre. 

Après trois ans, les membres de l’AFPC attendent encore d’être payés correctement et d’être dédommagés pour le calvaire qu’ils ont enduré à cause de Phénix. Ils ne devraient pas avoir à attendre avant d’obtenir les conditions de travail qu’ils méritent.

Au cours des prochaines semaines, les membres de l’AFPC dans tous les coins du pays intensifieront davantage la pression sur le gouvernement, car Trudeau doit tenir sa promesse. Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et restez à l’affût des nouvelles sur les actions que vous pouvez entreprendre.

 

(De gauche à droite) Actions directes et rencontres dans les bureaux de circonscription des députés Darren Fisher, Bill Morneau et Jagmeet Singh.

Sujets : 

Employeurs: 

5 Avril 2019
Share/Save