L'AFPC rejette la proposition du Bloc québécois concernant les services fédéraux

L’Alliance de la Fonction publique du Canada s’oppose fermement à la proposition du Bloc Québécois, qui limiterait l’accès des Québécoises et des Québécois aux emplois dans la fonction publique fédérale, à des services importants, voire au droit de vote.

Inspiré par la très controversée Loi 21, le Bloc Québécois veut forcer les fonctionnaires fédéraux à travailler à visage découvert et le public à se découvrir lorsqu’il reçoit des services fédéraux à des fins d’identification ou de sécurité.

Cette proposition limiterait aussi de façon importante la capacité de la population d’exercer son droit de vote.

Dans l’ensemble, le port d’un vêtement qui couvre le visage n’a jamais posé de problème dans la prestation de services ni entraîné de fraude électorale généralisée au palier fédéral. En tentant de résoudre des « problèmes » inexistants, le Bloc a exposé le vrai visage de sa politique : une manœuvre visant à attiser le racisme et les courants anti-immigration.

Sans compter que la proposition du Bloc touche particulièrement les musulmanes. Toute loi qui oblige les personnes à ôter leurs vêtements religieux est inconstitutionnelle et discriminatoire sur le plan de la religion, de la race et du sexe. Qui plus est, un tel projet de loi crée un dangereux précédent qui permet au gouvernement de dicter aux femmes ce qu’elles peuvent porter.

Cette proposition ne pourra qu’exacerber les sentiments anti-immigrants, islamophobes, racistes et sexistes et multiplier les incidents regrettables, tant dans les lieux de travail qu’ailleurs.

Nous enjoignons à tous les partis fédéraux de condamner et de rejeter la loi proposée.

Sujets: 

27 Septembre 2019