L’AFPC envoie l’avis de négocier au Conseil du trésor

La bannière « prêt à négocier » à un rassemblement

(Ottawa) – L’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) a signifié l’avis de négocier au Conseil du Trésor cette semaine.

« Malgré tous les problèmes de paye que cause Phénix depuis deux ans, nos membres continuent d’aller travailler et d’offrir des services essentiels à la population. Donnons-leur ce qu’ils méritent : une convention collective équitable qui reconnaît la valeur de leur travail et l’importance des services qu’ils assurent à la population. C’est la moindre des choses », affirme Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC.

L’AFPC représente environ 90 000 fonctionnaires fédéraux rattachés au Conseil du Trésor et répartis entre quatre unités de négociation. Toutes ces conventions collectives viennent à échéance au cours des six prochains mois :

« Le gouvernement Trudeau avait promis de respecter les fonctionnaires, mais ce ne pas du tout ce qu’il a fait lorsqu’il a ignoré nos avertissements au moment de déployer Phénix », ajoute la présidente Benson. « S’il veut un jour regagner la confiance de nos membres, l’employeur doit commencer par se présenter à la table avec le mandat de négocier une entente juste. »

Sujets: 

Employeurs: 

13 Avril 2018
Share/Save