Journée du Souvenir trans

Le 20 novembre marque la Journée du souvenir trans

Le 20 novembre, journée du Souvenir trans, nous rendons honneur aux personnes transgenres, qui sont nombreuses à avoir été victimes de violence, de haine et de discrimination, parfois même aux dépens de leur vie, tant dans nos communautés que dans nos milieux de travail.

Après des années de lutte acharnée, nous avons bon espoir que les personnes trans arriveront à faire reconnaître leurs droits dans les lois canadiennes.

La ministre de la Justice a présenté, le 17 mai dernier, le projet de loi C-16, qui vise à ajouter l’identité et l’expression de genre aux motifs de distinction illicite dans la Loi canadienne sur les droits de la personne et « les groupes identifiables » à la liste des caractéristiques distinctives protégées par les dispositions du Code criminel portant sur les propos haineux.

Cela survient après des années de blocage et de sabotage de la part d’un Sénat dominé par le parti conservateur à l’égard de plusieurs projets de loi semblables qu’avaient présentés les députés néodémocrates.Mais le projet de loi C-16 émane d’un gouvernement majoritaire. Nous mènerons donc une campagne active pour l’appuyer et travaillerons en coalition pour faire en sorte qu’il soit parrainé au Sénat.

Notre engagement

En septembre, nous avons consulté des membres trans de notre syndicat afin de concevoir des outils de formation sur le projet de loi C-16. Nous continuons également à promouvoir la création de milieux de travail sains pour l’ensemble de nos membres.

Aux tables de négociation, nous revendiquons des mesures de protection novatrices. En octobre 2013, les membres du groupe Services techniques (TC) ont signé une convention collective dans laquelle l’identité et l’expression de genre sont inscrites dans la clause sur l’élimination de la discrimination.

Lors de notre plus récent Congrès national, nos membres ont voté massivement pour la protection de l’identité et de l’expression de genre et l’installation de toilettes unisexes dans tous les lieux de travail.

Les personnes trans, ce sont nos collègues, nos voisins, nos camarades et des membres aimés de nos familles. Ces personnes ont droit à l’égalité et méritent d’être traitées avec respect et d’être protégées contre la violence et la discrimination.

Sujets: 

17 Novembre 2016
Share/Save