Journée du Souvenir trans

Le 20 novembre marque la Journée du souvenir trans

Le 20 novembre, Journée du souvenir trans, l’AFPC tient à commémorer les personnes trans, bispirituelles et non binaires victimes de transphobie qui ont perdu la vie. Nous saluons également ceux et celles qui, jour après jour, subissent violence et discrimination et luttent pour obtenir un traitement plus juste et inclusif dans notre société.

Discrimination et isolement

En cette journée de deuil, nous poursuivons notre combat pour que les personnes trans soient traitées équitablement. Il n’existe pas de données à l’échelle du pays sur leurs enjeux précis, mais on sait toutefois qu’en Ontario :

  • Deux tiers des personnes trans évitent les lieux et événements publics de crainte qu’on les harcèle.
  • 43 % ont tenté de se suicider.
  • 13 % ont perdu leur emploi simplement parce qu’elles sont trans et 15 % croient avoir perdu leur emploi pour cette raison.
  • 18 % n’ont pas décroché un poste parce qu’elles sont trans et 32 % estiment ne pas avoir obtenu un poste pour cette raison.
  • 17 % ont refusé un poste qui leur avait été offert parce qu’elles jugeaient le milieu de travail peu sécuritaire et accueillant à leur égard.
  • 28 % n’ont pu obtenir de références professionnelles parce qu’elles ont changé de nom ou de sexe et 58 % n’ont pu obtenir un relevé de notes portant le bon nom ou le bon sexe.

L’AFPC continue de lutter pour défendre les droits des trans

Malgré les défis, le militantisme de la communauté trans et de ses alliés a fait avancer la cause. En voici quelques exemples probants. En juin dernier, le Parlement a adopté une mesure législative avant-gardiste en ajoutant l’identité de genre et l’expression de genre à la liste des motifs de distinction illicite dans la Loi canadienne sur les droits de la personne. L’AFPC a travaillé d’arrache-pied, aux côtés d’autres syndicats et groupes de défense des droits de la personne, pour que ces protections soient sanctionnées par la Chambre des communes et le Sénat.

En août dernier, les membres de l’AFPC ont également joué un rôle central dans l’élaboration du guide à l’intention des employés et des gestionnaires pour soutenir les employés transgenres. Ce guide, qui vise à mieux intégrer les trans dans le milieu de travail, a été lancé par Services publics et Approvisionnement Canada, l’un des plus importants ministères fédéraux et le premier organisme fédéral à adopter un tel guide.

Aux tables de négociation, l’AFPC continue de revendiquer plus de protections et d’avantages pour ses membres trans, bispirituels et non binaires. Lors de notre dernier congrès national, les membres ont voté massivement pour promouvoir l’installation de toilettes unisexes dans tous les lieux de travail et pour entreprendre une grande campagne de sensibilisation aux droits des personnes trans.

Les personnes trans, bispirituelles et non binaires sont nos collègues, nos amis, notre famille, nos voisins. En cette Journée du souvenir trans, nous pleurons la perte de ceux et celles qui sont disparus et renouvelons notre engagement à mettre fin à la violence envers les personnes trans.

Sujets: 

17 Novembre 2016
Share/Save