Interdiction d’entrée aux États-Unis : une mesure condamnée par l’AFPC

L’AFPC dénonce vigoureusement le décret émis récemment par le président des États-Unis, Donald Trump, qui gèle temporairement le programme de réinstallation des réfugiés et bloque l’accès aux États-Unis de ressortissants de sept pays musulmans.

Nous demandons au gouvernement et à la population du Canada de manifester leur opposition à cette mesure qui cible les réfugiés, les immigrants et les résidents temporaires uniquement en fonction de leur religion et de leur pays d’origine. C’est de la discrimination raciale et de l’islamophobie purement et simplement.

Le gouvernement fédéral a répliqué au gouvernement étatsunien, mais n’a encore pris aucune mesure concrète. L’AFPC l’exhorte donc à :

  • se retirer de l’Entente sur les tiers pays sûrs entre le Canada et les États-Unis, qui a comme conséquence de fermer la frontière à la majorité des demandeurs d’asile qui ont traversé les États-Unis en route vers le Canada;
  • accueillir toutes les personnes visées par le décret qui demanderaient asile au Canada, sans tenir compte de ses objectifs de réinstallation des réfugiés;
  • augmenter le nombre de réfugiés acceptés à l’avenir par le Canada pour accueillir les ressortissants des pays ciblés par le décret étatsunien.

Nous encourageons vivement nos membres à écrire à leur député et au premier ministre Trudeau pour leur demander de prendre les mesures qui s’imposent face à cette crise.

Nous les incitons aussi à soutenir les groupes communautaires d’aide aux réfugiés et aux immigrants. Luttons tous ensemble contre la haine et l’islamophobie.

Sujets: 

30 Janvier 2017
Share/Save