Faites connaissance avec la nouvelle équipe de négociation du groupe PA

L’AFPC a tenu sa Conférence nationale sur la négociation 2021 en avril dernier. Les membres du groupe Services des programmes et de l’administration (PA) y ont établi leurs priorités pour les des prochains pourparlers et élu l’équipe qui défendra leurs intérêts à la table de négociation.

Le groupe PA compte plus de 91 847 membres qui travaillent dans divers secteurs : administration des programmes, services de l’information, communications, secrétariat, mécanographie, services administratifs, programmes de bien-être social, travail de bureau et traitement des données.

Samantha Basha

Samantha travaille depuis trois ans à l’Agence d’évaluation d’impact du Canada, une division d’Environnement et Changement climatique Canada. À titre d’agente de projet, elle administre le bureau satellite de St. John’s. Auparavant, elle aidait les bénéficiaires d’assurance-emploi au centre d’appels de Service Canada.

« Je n’ai jamais cessé de me battre pour les travailleuses et les travailleurs et j’ai l’intention de demander ce qui nous est dû dans la présente ronde de négociations. Je promets de garder en tête les véritables intérêts de tous les membres du groupe PA. »

En tant que jeune femme ouvertement queer, elle comprend que les membres n’ont pas tous les mêmes expériences, les mêmes combats ou les mêmes souffrances. Elle a bâti sa vie sur la solidarité marquée par l’intersectionnalité et la compréhension.

Samantha est devenue membre de l’AFPC il y a quatre ans lorsqu’elle a commencé sa carrière à la fonction publique fédérale. Depuis, elle a siégé au Comité de la santé et de la sécurité au travail, a présidé le Comité des droits de la personne de St. John’s et a été trésorière pour le Comité régional des femmes, le conseil régional et le Comité des jeunes. Elle est maintenant vice-présidente intérimaire et déléguée en chef de la section locale 70712 du Syndicat des travailleurs de la santé et de l’environnement.

Sargy Chima

Depuis 21 ans, Sargy travaille à Service Canada, où elle a été agente de service aux citoyens et superviseure des Centres Service Canada pour jeunes. Elle est maintenant chef d’équipe et superviseure de l’équipe des Services mobiles et de liaison aux communautés.

« Les avantages de la convention collective devraient refléter l’évolution des valeurs et la richesse culturelle de la diversité de nos membres. J’ai toujours défendu ardemment le respect des principes de nos membres et je continuerai à lutter pour la redéfinition de la famille, la reconnaissance de la Journée nationale des Autochtones comme jour férié et des revendications pécuniaires qui tiennent compte de l’augmentation du coût de la vie. »

Sargy a participé à sa première conférence des groupes raciaux visibles en 2002, et c’est ce qui l’a poussée à s’impliquer dans le syndicat. Depuis, elle y a occupé de nombreux postes : coordonnatrice des membres raciaux visibles pour le Conseil de la Colombie-Britannique, présidente de la section locale, membre de l’équipe de négociation et vice-présidente nationale suppléante du Syndicat de l’Emploi et de l’Immigration du Canada (SEIC). Elle s’est employée à refléter la diversité des antécédents et de la culture des membres pour assurer leur représentation juste et équitable dans la convention collective. Elle poursuivra son travail dans sa nouvelle fonction de vice-présidente nationale du SEIC à compter du mois d’août.

D’Arcy Gauthier

D’Arcy a occupé divers postes à Service Canada depuis 2012, notamment au centre d’appels de l’assurance-emploi, au traitement des demandes d’assurance-emploi et aux Services d’intégrité. Il est maintenant conseiller avec une expertise opérationnelle à la Direction de services aux citoyens, où il soutient directement les agents de Service Canada aux premières lignes.

« Je suis extrêmement honoré d’avoir été élu dans l’équipe de négociation du groupe PA. La chose la plus importante que nous souhaitons accomplir dans cette ronde est d’obtenir des gains considérables pour tout le monde. Nous devons adopter une perspective d’équité pour que la convention collective représente tous nos membres. »

D’Arcy a plus d’une flèche à son arc : trésorier de sa section locale, représentant du district de l’Est au Conseil de l’Ontario du Syndicat de l’Emploi et de l’Immigration du Canada, membre exécutif du Conseil du Travail de Sudbury et du District (SDLC) et président du Conseil régional de Sudbury et de North Bay. D’Arcy est facilitateur pour le Programme d’apprentissage mixte, formateur de l’Alliance pour l’AFPC-Ontario et président du Comité d’éducation du SDLC.

Charito Humphreys

Charito a travaillé pour le programme d’assurance-emploi d’Emploi et Développement social Canada pendant cinq ans. Elle est conseillère avec une expertise opérationnelle au centre d’appels où elle supervise les agents et leur enseigne le fonctionnement du programme. Elle fait aussi le suivi de la qualité du travail et contribue à la ligne d’assistance nationale pour les agents.

« Des membres m’approchent régulièrement pour me dire ce qu’ils souhaitent voir dans la prochaine ronde de négociations. Je trouvais qu’il était important d’avoir un siège à la table pour que tous les membres soient représentés et pour être en mesure de présenter leurs demandes. »

Issue d’une famille de militants syndicaux, Charito n’a pas hésité à s’impliquer dans le syndicat. Elle est devenue vice-présidente interne de la section locale 40811 du Syndicat de l’Emploi et de l’Immigration du Canada (SEIC) en 2018. Un an plus tard, elle a été élue à la présidence de la section locale. Charito est également vice-présidente nationale suppléante du SEIC pour la région Manitoba/Saskatchewan et présidente du Comité des droits de la personne et des relations interraciales pour la même région.

Le fait qu’elle fasse partie d’un groupe racialisé visible et de la communauté LGBTQ+ l’aide à comprendre ce que des gens aux horizons divers souhaitent obtenir des négociations. En tant que jeune travailleuse, elle trouve que ce groupe n’est pas toujours représenté à la table de négociation, malgré le nombre important de jeunes syndiqués. C’est un vide qu’elle est heureuse de combler!

Sherry Hunt

Sherry a commencé sa carrière au gouvernement fédéral en 2004. Elle a quitté la fonction publique en 2015 pour travailler comme gestionnaire d’un bureau de circonscription dans le sud de l’Alberta. Elle a réintégré la fonction publique en 2018 pour un contrat à durée déterminée. Elle est actuellement adjointe administrative au Programme d’agronomie au Centre de recherche et de développement de Lethbridge d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

« Selon moi, une meilleure convention collective est synonyme d’une meilleure qualité de vie pour tous les membres. Il nous faut des dispositions plus rigoureuses pour assurer la sûreté, l’équité et la sécurité d’emploi autant pour le personnel que pour l’employeur. »

Son expérience des emplois précaires à court terme au fédéral – emplois étudiants, externes, à court terme et occasionnels – l’a incitée à s’impliquer dans le syndicat. Elle est fière d’être membre de la section locale 30048 du Syndicat de l’Agriculture et vice-présidente régionale de son syndicat pour le sud de l’Alberta. Elle est aussi présidente du Comité des femmes de Lethbridge et milite avec passion depuis plus de 15 ans pour les services de garde à l’enfance, à titre de présidente de l’organisme sans but lucratif Children’s House Child Care Society.

JR Legault

JR compte 17 années d’expérience dans la fonction publique fédérale et est actuellement agent de programmes correctionnels à Service correctionnel Canada.

« Je crois que la combinaison de mon expérience, de ma volonté personnelle de changement proactif et de ma capacité à collaborer fera de moi un atout pour l’équipe de négociation du groupe PA. Je reconnais que je suis ici pour appuyer toutes les classifications et non seulement mon propre groupe. »

JR est président de la section locale 00079 depuis quatre ans. Pendant son mandat, il a mis en place un comité exécutif riche en diversité qui témoigne de son engagement envers l’inclusion et la représentation équitable. Il fait également du bénévolat et siège à plusieurs comités pour se tenir au courant des besoins de tous les membres. Sa participation à la dernière conférence sur la négociation du Conseil du Trésor lui a donné une nouvelle perspective sur le processus de négociation et le climat politique en constante évolution, et il a été honoré d’être élu dans l’équipe de négociation lors de cette ronde.

Troy Macdonnell

Troy est conseiller en rémunération au Centre des services de paye de la fonction publique à Miramichi (Nouveau-Brunswick) depuis son ouverture en 2012. Il est chargé de fournir des  conseils professionnels efficaces pour toute une gamme de services de rémunération et d’avantages sociaux.

« C’est la première fois que je fais partie de l’équipe de négociation, et ce défi m’enthousiasme. J’investirai le temps et l’effort nécessaire pour offrir à nos membres une bonne convention collective adaptée à leurs besoins actuels ».

Troy participe aux activités du Syndicat des services gouvernementaux (SSG) depuis neuf ans et en est à son deuxième mandat comme président de section locale. La mauvaise gestion de la centralisation de la paye l’a inspiré à devenir militant syndical, et le fiasco Phénix n’a fait que renforcer sa détermination. Il siège au Comité de consultation patronale-syndicale du SSG et au Comité des statuts. Il a aussi siégé au Comité de la négociation du SSG et a été chargé de l’examen et de l’organisation des revendications des membres.

Frédéric Prigot

Frédéric est agent des services pour la Pension de la Sécurité de vieillesse et le Régime de pensions du Canada. Il aide les citoyennes et les citoyens à remplir leur demande à partir d’un centre d’appels.

« Je souhaite aider mes collègues à obtenir des conditions de travail justes et équitables. Je veillerai aussi au respect des droits de la personne en éliminant la discrimination. »

Frédéric est membre de l’équipe de négociation pour la première fois et veut faire la différence pour ses collègues. Il est président de la section locale 10469 du Syndicat de l’Emploi et de l’Immigration du Canada (SEIC), où il a d’abord été secrétaire puis vice-président. Il est aussi vice-président de l’éducation pour le Conseil de la Montérégie et membre suppléant du Comité national des centres d’appels du SEIC.

Rosie Smith-Gimblett

Rosie a commencé sa carrière à la BFC Greenwood en Nouvelle-Écosse où elle a passé 15 années avant d’être mutée à la BFC Borden en Ontario. Après sept années sur cette base, elle est retournée à Greenwood en 2017 où elle se trouve toujours. Rosie est une employée de l’aviation chargée des pétroles, des huiles et des lubrifiants. Elle gère le budget du carburant de plus de 20 aéronefs à la 14e Escadre Greenwood.

« Je veux veiller au respect des droits et de la qualité de vie de nos membres. Je crois qu’il faut se battre pour tout le monde – cette convention collective est pour tous les PA. »

Rosie est devenue membre de l’AFPC en 2000 et a commencé à s’impliquer dans le syndicat en 2004. Depuis, elle a occupé tous les postes de la section locale, a été vice-présidente adjointe de l’Union des employés de la Défense nationale (UEDN) de l’Ontario et a été élue membre de l’équipe de négociation du groupe SV auparavant. Elle a fondé et présidé deux comités régionaux des femmes (à Barrie en Ontario et dans la vallée de l’Annapolis en Nouvelle-Écosse), a été présidente du Conseil régional de Barrie et a même été représentante régionale pour une durée déterminée au bureau régional de Halifax.

Leann Wheeler

Leann est adjointe aux services de détachement à la GRC dans le nord de la Colombie-Britannique depuis 1996. Elle assure divers services de soutien pour les opérations quotidiennes du détachement, et fournit aussi de l’information et des services au grand public et à des partenaires externes.

« Je pense que le processus de négociation est l’un des meilleurs moyens de faire entendre nos membres. Je suis fière de les représenter dans cette prochaine ronde, en luttant pour nos droits afin d’obtenir la meilleure convention possible. »

Leann est membre de l’AFPC depuis le début de sa carrière à la GRC il y a 25 ans. Elle est présidente de section locale et vice-présidente régionale suppléante au Syndicat des employé-e-s de la Sécurité et de la Justice (SESJ) pour la Colombie-Britannique et le Yukon (GRC-Justice-SPPC). Elle milite aussi pour les travailleuses et les travailleurs souffrant du syndrome de stress post-traumatique causé par un traumatisme subi dans l’exercice de leurs fonctions.

9 Juin 2021