Données sur la prévention de la violence et de l’intimidation

Intimidation en milieu de travail

Un sondage effectué en 2012 par le Workplace Bullying Institute auprès de 552 Canadiennes et Canadiens employés à temps plein a révélé ce qui suit:

  • 45 % des répondants disent avoir fait l’objet d’intimidation. Les sources de l’intimidation : collègue de travail (24 %), supérieur immédiat (23 %), cadre supérieur (17 %) et autre personne à l’extérieur de l’organisation, par exemple un client (17 %).
  • 1/3 seulement des personnes ayant fait l’objet d’intimidation ont signalé le problème aux RH.
  • 1/3 des travailleuses et travailleurs intimidés ont déclaré avoir éprouvé des problèmes de santé en raison de l’intimidation.
  • 26 % des travailleuses et travailleurs intimidés ont fait cesser l’intimidation en quittant leur emploi.

Harcèlement au travail

  • Selon un sondage mené en 2014 à l’Université Queen’s, 23 % des Canadiens ont été harcelés au travail.
  • Un sondage Angus Reid réalisé en 2014 révèle qu’un quart des Canadiens (28 %) ont été harcelés au travail ou dans le cadre d’une activité liée au travail (43 % des femmes et 12 % des hommes).

Fonction publique fédérale

  • Dans un sondage mené auprès des fonctionnaires fédéraux en 2014, 19 % des fonctionnaires ont déclaré avoir été victimes de harcèlement au travail.
  • ¼ des personnes harcelées n’ont pris aucune mesure et 7 % seulement ont déposé une plainte formelle.
  • Sources de harcèlement rapportées : personne en autorité (63 %); collègue de travail (50 %); citoyen ou citoyenne (9 %); subalterne (7 %); employé d’autres ministères ou agences (5 %); personne sous leur garde, par exemple, un détenu (4 %).

Violence physique au travail

En 2007, Statistique Canada publiait un rapport intitulé La victimisation criminelle en milieu de travail.En voici certains points saillants :

  • Près d’un cinquième de tous les cas de victimisation avec violence, y compris voies de fait, agression sexuelle et vol, sont survenus dans le milieu de travail de la victime.
  • 71 % des incidents de violence au travail ont été qualifiés d’agression physique.
  • Autant d’hommes que de femmes ont rapporté avoir fait l’objet de violence au travail.
  • 27 % des incidents impliquant des victimes de sexe masculin ont entraîné des blessures, comparativement à 17 % des incidents impliquant des femmes.

Violence conjugale

  • Selon une enquête menée en 2013-14 par l’Université Western et le CTC, un tiers des femmes (33 %) sont victimes de violence conjugale.
  • De ce nombre, 81 % rapportent que la violence conjugale a eu des répercussions sur leur rendement au travail; 53 % ont déclaré qu’au moins un incident s’était produit dans leur lieu de travail ou à proximité; et 38 %, que l’incident avait nui à leur capacité de se rendre travail. (Sondage 2014 du CTC : « Peut-on être en sécurité au travail quand on ne l’est pas à la maison? »)

Sujets : 

19 Octobre 2015
Share/Save