Aide aux parents : les promesses des partis fédéraux

La conciliation travail-famille est un exercice difficile et coûteux pour de nombreux Canadiens et Canadiennes. Un bon soutien du gouvernement pourrait toutefois améliorer leur sort. Voici les mesures – très variées – que proposent les principaux partis aux élections fédérales pour aider les parents et leurs enfants.

Services de garde publics de qualité

Le Parti vert et le Nouveau Parti démocratique (NPD) se sont engagés à offrir un programme de services de garde universel gratuit. Le NPD promet d’ouvrir 500 000 places en garderie et en halte scolaire pour les enfants de 12 ans et moins, ainsi qu’une diminution importante des frais pour les parents. Il s’attaquerait aussi au problème des faibles salaires dans les services de garde.

Le Parti libéral entend pour sa part tenir la promesse faite dans son budget 2017, soit d’investir 7,5 milliards de dollars sur 11 ans dans les services d’éducation et de garde des jeunes enfants. Cet automne, les libéraux proposent de doubler les transferts annuels aux provinces et territoires afin de créer 250 000 nouvelles places en halte scolaire. Ils n’ont toutefois fait aucune nouvelle promesse concernant les nourrissons et les enfants d’âge préscolaire, même si les places pour ces groupes d’âge sont plus difficiles à trouver et plus chères.

Pendant son mandat, le Parti conservateur de Stephen Harper avait abandonné le projet de créer un réseau national de services de garde et mis en place la prestation universelle pour la garde d’enfants, qui s’est révélée bien insuffisante pour couvrir les frais de garde. Quant aux conservateurs dans la course actuelle, ils sont restés pratiquement muets sur la question des services de garde.

« À l’heure actuelle, la majorité des parents qui travaillent ou étudient doivent s’en remettre à un ensemble disparate de services de garde non réglementés, sans garantie de qualité, déplore Chris Aylward, président national de l’Alliance de la Fonction publique du Canada. L’AFPC appelle tous les partis à s’engager à créer un système universel, abordable et accessible à tous les Canadiens et Canadiennes. » 

Prestations parentales équitables et universelles

Le Parti libéral et le Parti conservateur promettent de réformer l’imposition des prestations parentales et de maternité du régime d’assurance-emploi. Les libéraux entendent abolir la retenue à la source, tandis que les conservateurs proposent plutôt un crédit d’impôt remboursable, qui permettra à certains parents de récupérer une partie de l’impôt prélevé sur les prestations. Or, ces mesures ne s’attaquent pas aux problèmes les plus graves. En effet, bon nombre de nouveaux parents, en particulier les mères, ne sont pas admissibles à l’assurance-emploi parce qu’ils ne cumulent pas suffisamment d’heures de travail. Et ceux qui sont admissibles sont nombreux à ne pas pouvoir se permettre de s’absenter du travail parce que les prestations d’assurance-emploi ne suffisent pas pour vivre.

Pour résoudre le problème du revenu, le NPD permettrait aux parents de prendre un congé parental plus court à un taux plus élevé de remplacement du salaire. Cela pourrait aider les personnes qui ne peuvent vivre pendant 18 mois avec seulement 33 % de leur salaire. Le NPD permettrait aussi aux travailleurs autonomes de participer aux prestations parentales en tout temps avant de prendre leur congé.

Le Parti vert souhaite quant à lui bonifier le congé de maternité et parental en le rendant plus inclusif, plus flexible et mieux payé, sans toutefois préciser comment.

« Nous avons besoin de prestations parentales universelles équitables, affirme Aylward. Tous les parents devraient pouvoir prendre un congé payé du travail et recevoir un revenu décent après la naissance ou l’adoption d’un enfant. » 

Sujets: 

10 Octobre 2019