Victoire! L’AFPC et les Opérations des enquêtes statistiques concluent une entente sur l’équité salariale

L’AFPC a négocié une entente avec les Opérations des enquêtes statistiques (OES) qui permettra à ses membres d’avoir enfin accès aux sommes qui leur sont dues au titre de l’équité salariale.

L’entente s’applique à des milliers d’intervieweurs et d’intervieweurs principaux qui ont travaillé à Statistique Canada entre le 8 mars 1985 et le 5 novembre 1987 et aux OES entre le 6 novembre 1987 et le 30 novembre 2013.

« C’est une grande victoire pour des milliers de nos membres, a fait valoir Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC. Cela fait des années que nous tentons d’en arriver à une entente en matière d’équité salariale avec les Opérations des enquêtes statistiques. »

« L’équité salariale est enfin devenue réalité pour nos membres. Et ce n’est pas trop tôt! »

« Nous avons gagné parce que nos membres se sont battus avec nous, parce qu’ils n’ont jamais perdu espoir. »

« La lutte pour l’équité salariale n’est pas finie. Nous maintiendrons la pression sur le gouvernement libéral pour qu’il adopte sans tarder une loi proactive sur l’équité salariale. »

« Quelle joie de pouvoir mettre un point final à cette longue lutte et de savoir que nos membres recevront enfin l’argent qui leur est dû », a ajouté Doug Marshall, président national du Syndicat des employées et employés nationaux. « Le règlement s’élève à près de 45 millions de dollars. C’est fantastique pour nos membres qui occupent des emplois précaires depuis si longtemps et dont le travail est sous-évalué. »

Plus de détails à venir

Maintenant que l’entente est signée, les représentants de l’AFPC et des OES pourront régler les détails, comme le calcul et le remboursement des sommes dues. Les OES estiment que chaque travailleur recevra entre 1 500 $ et 2 000 $.

Puisque cette entente s’applique à plusieurs milliers de personnes et qu’elle couvre une période de plus de 30 ans, les OES feront tout en leur possible pour commencer à rembourser les employés admissibles dès le début de 2017.

La fin d’un long processus judiciaire

En 2002, l’AFPC avait déposé une plainte à la Commission canadienne des droits de la personne au nom de ses membres travaillant pour sept employeurs distincts, dont les OES.

Après plus d’une décennie de batailles juridiques, le dossier des OES a été renvoyé à la Commission des relations de travail et de l’emploi dans la fonction publique. Une audience a eu lieu en 2014, laquelle a mené à d’autres discussions entre l’AFPC et les OES, qui se sont soldées par cette entente.

Nous publierons d’autres renseignements sur ce site Web à mesure qu’ils seront disponibles.

Pour obtenir plus d'information, veuillez parcourir le document Questions et réponses : Entente de règlement sur l'équité salariale conclue avec les Opérations des enquêtes statistiques ou communiquer avec SSO Pay Equity / OES Équité salariale.

Sujets: 

Employeurs: 

28 Juin 2016
Share/Save