Système Phénix : l’hypocrisie des libéraux révélée avec le budget 2017

Arrangez le systeme de paye Phénix

Dans son budget du 22 mars, le gouvernement fédéral ignore le plus important problème que vit actuellement la fonction publique. Les ratés du système de paye Phénix ont eu des conséquences sur des milliers de fonctionnaires au cours de la dernière année. Certains d’entre eux n’ont pas reçu de paye depuis des mois.

« Je ne trouve pas les mots pour exprimer à quel point je suis déçue qu’il n’y ait rien pour arranger Phénix, déplore Robyn Benson, présidente de l’Alliance de la Fonction publique du Canada. Ça envoie le message aux fonctionnaires qu’ils ne sont pas importants, que ce n’est pas grave s’ils ne sont pas payés. »

Le gouvernement s’attaque aux autres employeurs qui ne payent pas leurs employés

Par contre, lorsqu’il est question d’autres employeurs du secteur fédéral, le gouvernement n’hésite pas à souligner l’importance de payer aux employés ce qui leur est dû.

Dans son budget, il prévoit même modifier le Code canadien du travail afin de « renforcer et moderniser les dispositions relatives à la conformité et à l'application de la loi » et, plus précisément, « pour faire en sorte que les Canadiens qui travaillent fort puissent récupérer plus facilement les salaires qui leur sont dus par leur employeur, et pour veiller à ce que les employeurs récidivistes soient sanctionnés ».

« C’est ironique. Le gouvernement s’en prend aux employeurs qui ne payent pas correctement leurs employés, alors qu’il n’assume pas ses propres responsabilités pour le gâchis causé par Phénix, soutient la présidente Benson. Pourquoi ne traite-t-il pas ses employés comme il demande aux autres de le faire? »

Rien dans le budget pour payer ses propres employés correctement

En prévision du dépôt du budget, l’AFPC et d’autres syndicats de la fonction publique fédérale avaient demandé au gouvernement de prévoir un fonds de réserve de 75 millions de dollars pour permettre aux ministères et aux agences de régler les problèmes de paye causés par le système Phénix.

Sans ce fonds de réserve, les problèmes risquent de se prolonger et d’empirer. Le message est clair : arranger Phénix n’est pas une priorité du gouvernement.

« C’est une occasion manquée pour les libéraux. Ils auraient pu régler les problèmes de Phénix et s’assurer que les fonctionnaires sont payés à temps et correctement, affirme Chris Aylward, vice-président exécutif national de l’AFPC. Ça n’envoie certainement pas le bon message aux fonctionnaires dévoués qui se rendent au travail chaque jour pour offrir à la population canadienne les services qu’elle mérite. »

 

 

Sujets: 

27 Mars 2017
Share/Save