Services de garde : l’ACPSGE veut du concret

Dessin services de garde

L’AFPC, de concert avec l’Association canadienne pour la promotion des services de garde à l’enfance (ACPSGE ) et d’autres organismes, presse le gouvernement fédéral de prendre les devants et de bâtir un réseau de garde d’enfants adéquat pour tous les parents qui en ont besoin.

Le 21 mars, l’ACPSGE a comparu devant le Comité permanent de la condition féminine de la Chambre des communes pour présenter sa vision d’un système national de services de garde.

Une stratégie efficace

Il faudra au moins dix ans pour mettre en place un système de services de garde qui répond aux besoins des familles canadiennes. Le gouvernement doit donc s’engager pour longtemps et poser des fondations durables.

Le gouvernement fédéral doit collaborer étroitement avec les gouvernements provinciaux et territoriaux afin de déployer une stratégie solide sur l’éducation préscolaire et les services de garde. Le système doit être public, inclusif, pleinement financé et à la portée de tous les Canadiens et les Canadiennes, peu importe leur situation financière, l’endroit où ils vivent et les besoins de leurs enfants.

S’il est vrai que les services de garde relèvent de la compétence provinciale et territoriale, il n’en demeure pas moins que le gouvernement fédéral est le seul à posséder les fonds nécessaires pour provoquer les changements qui s’imposent.

Les besoins des communautés autochtones

Les communautés autochtones ont des besoins particuliers en matière de garde d’enfants. Il faut donc mettre en place une stratégie distincte élaborée conjointement par les peuples autochtones et les deux paliers de gouvernement.

Comment prôner la vérité et la réconciliation et faire autrement? La loi prévoit que le même financement doit être alloué aux services dédiés aux enfants autochtones qu’à ceux offerts aux enfants non autochtones.

Le financement fédéral laisse à désirer

Pour que les services de garde offerts aux familles canadiennes soient suffisants et de bonne qualité, le fédéral devra augmenter tous les ans les fonds qu’il y investit.

Le fédéral doit augmenter son soutien financier tous les ans. Ainsi, les places en garderie seront plus nombreuses et les services de meilleure qualité. C’est ce que méritent les familles canadiennes.

Le financement pluriannuel prévu au budget 2017 a été bien accueilli par ceux et celles qui militent en faveur des services de garde. Mais une augmentation substantielle des allocations annuelles est requise pour bâtir au fil du temps un système de services de garde à l’enfance de qualité, accessibles et abordables.

« Nous nous réjouissons de l’engagement à long terme du gouvernement fédéral qui avait pendant longtemps abandonné ce dossier. Mais nous sommes déçus que ce budget ne soit pas plus ambitieux, notamment au chapitre des dépenses allouées les premières années de la période de dix ans », a dit Morna Ballantyne, directrice générale de l’ACPSGE.

En effet, nous sommes rendus en 2017. N’est-il pas temps que le Canada se dote d’un système qui, avouons-le, est un tremplin essentiel vers l’égalité économique des femmes?

 

 

Sujets: 

30 Mars 2017
Share/Save