Peu de progrès à la table du groupe TC

Au début novembre, notre équipe de négociation du groupe TC et celle du Conseil du Trésor se sont rencontrées pendant six jours en vue d’en arriver à une entente.

Salaires justes

Nos revendications sont simples : obtenir une augmentation salariale équitable pour tous les TC et un rajustement des salaires selon la valeur du marché pour quelques petits groupes qui accusent un net retard. Comme le régime de classification est archaïque, nos membres sont mal rémunérés parce que leur travail est mal évalué.

Nous continuerons de réclamer une reclassification complète pour le groupe TC dans son ensemble. En attendant que cela se concrétise, nous voulons que l’employeur s’engage à rémunérer équitablement les TC.

Mais la proposition du Conseil du Trésor est contraire à ce que nous attendions : il offre une augmentation économique générale de 0,75 % par année sur trois ans. C’est inacceptable! Cette offre ne correspond même pas à l’augmentation du coût de la vie.

Congés de maladie

Nous continuons de revendiquer l’amélioration du régime actuel de congés de maladie. Nous avons réalisé un certain progrès dans ce dossier au cours de la dernière séance. L’employeur a proposé un protocole d’entente sur les congés de maladie, question d’ouvrir la discussion. Nous sommes demeurés fermes. Toute discussion doit respecter nos principes : le régime doit être intégré à la convention collective; il doit prévoir le remplacement du salaire; les crédits de congé de maladie doivent être préservés; et aucun tiers fournisseur ne doit intervenir.

Réaménagement des effectifs

Pour le moment, le gouvernement refuse d’aborder nos propositions prioritaires concernant l’Appendice sur le réaménagement des effectifs. Compte tenu du stress et des bouleversements qu’ont vécus bon nombre de nos membres pendant quatre années de coupes et de mise à pied dans les services publics, nous voulons nous assurer que l’ARE soit appliqué de manière juste, transparente et impartiale.

Médiation

L’AFPC a proposé que les parties retournent à la table en présence d’un médiateur.

 

Pour plus de renseignements, consultez la page du groupe TC sur notre site Web.

Sujets: 

Employeurs: 

16 Novembre 2016
Share/Save