Nous attendons davantage de l’ASFC

L’équipe des FB fustige l’Agence des services frontaliers du Canada et le Conseil du Trésor pour l’autoritarisme de la direction de l’Agence.

L’équipe de négociation de l’AFPC-SDI a rencontré l’ASFC et le Conseil du Trésor, cette semaine à Ottawa, afin de poursuivre les pourparlers. D’emblée, nous avons condamné le comportement irrespectueux de la direction de l’ASFC envers nos membres – recours excessif et injustifié aux mesures disciplinaires, demandes de vacances refusées, problèmes relatifs les heures de travail à l’échelle locale – et avons souligné qu’une telle situation nécessite d’ajouter de nouvelles protections pour nos membres dans la nouvelle convention. Nous méritons le respect pour le travail que nous accomplissons!

La direction a rejeté notre demande de bonifier la Politique sur les services juridiques et l’indemnisation et de l’intégrer à la convention collective. Nous avons précisé que nous tenons à cette revendication, car nous ne pouvons pas faire confiance à l’ASFC pour agir dans l’intérêt des agents et agentes visés par cette politique. 

Congés de maladie

Nous continuons de revendiquer le renouvèlement ou l’amélioration du régime actuel.

Augmentations économiques générales

Toutes les tables de l’AFPC ont revendiqué, cette semaine, une augmentation économique générale de 9.27 % sur 3 ans (3 % par année). Cette demande s’ajoute aux indemnités et aux rajustements selon le marché que nous revendiquerons lors des prochaines rondes de négociation.

Réaménagement des effectifs

Nous avons soumis à l’employeur les changements que nous proposons à l’Appendice sur le réaménagement des effectifs. Les représentants de l’employeur avaient de nombreuses questions sur ces changements, auxquelles nous répondrons lors de notre prochaine rencontre. Nous avons réitéré notre position sur la sous-traitance de notre travail, un enjeu sur lequel plusieurs syndicats ont mis l’accent durant cette ronde de négociation. 

Une nouvelle séance de négociations est prévue en juin et nous en réclamons plus. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation. Vous pouvez consulter notre page web pour obtenir plus de renseignements et voir les propositions des deux parties

Sujets: 

Employeurs: 

15 Avril 2016
Share/Save