Notre histoire

Cal Best (à droite) et les dirigeants de l'Association de la fonction publique du Canada, un précurseur de l'AFPC

L'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) peut retracer ses origines jusqu'en 1889, année où l'association des commis de la poste des chemins de fer a tenu son premier congrès.

Faisons un bond dans le temps et rendons-nous au 9 juillet 1966, au moment de la fusion de deux organismes, la Fédération du Service civil du Canada, qui comprenait l'association précitée, et l'Association du Service civil du Canada, qui représentait 16 associations d'employés. L'AFPC est née lors du congrès inaugural de novembre 1966.

Notre action politique nous a valu le droit de négocier collectivement

Pendant l'élection fédérale d'avril 1963, les associations avaient déjà fait leurs premiers pas politiques en demandant à tous les partis politiques s'ils appuyaient la négociation collective pour les fonctionnaires fédéraux. La création de l'AFPC a coïncidé avec l'adoption d'une loi sur la négociation collective à la fonction publique fédérale.

Peu après avoir signé ses premières conventions collectives avec le gouvernement fédéral, un groupe à la fois, l'AFPC a commencé à syndiquer des travailleurs dans les territoires et grandement élargi son programme de formation.

Les congés de maternité payés et la santé et sécurité, fruits de négociations

Un peu plus de dix ans plus tard, le syndicat a dû répondre à la première offensive contre le droit de négocier collectivement, une offensive qui serait bientôt suivie par maintes autres. Ce qui n'a pas empêché l'AFPC de négocier des percées dans les avantages sociaux, notamment en matière de congés de maternité et de congés pour obligations familiales, et d'obtenir des protections en matière de santé et sécurité au travail. Le syndicat a aussi déposé des griefs en matière de parité salariale qui se sont traduits par le versement de milliards de dollars pendant les décennies suivantes.

En 1991, les membres de l'AFPC ont déclenché la plus importante grève nationale jamais menée au pays par un seul syndicat. Ainsi se sont-ils assurés de gains majeurs en matière de sécurité d'emploi, tandis que la Cour suprême confirmait le droit des membres de l'AFPC de mener des actions politiques.

L'AFPC continue de prendre de l'essor

Notre syndicat continue d'évoluer et d'attirer des membres dans d'autres secteurs, notamment les institutions postsecondaires, les gouvernements territoriaux, les municipalités nordiques, les hôpitaux et les refuges de femmes.

L'AFPC reconnaît aussi la diversité grandissante de ses membres grâce à plusieurs comités et activités de promotion des droits de la personne pour nos membres autochtones, racialisés, LGBT, handicapés ou femmes. En outre, notre syndicat appuie les travailleurs et les travailleuses de partout sur la planète grâce au Fonds de justice sociale, créé en 2003.

29 Mai 2014
Share/Save