Négos du groupe TC : miser sur les fonctionnaires en éliminant l’écart salarial

Du 17 au 23 juin 2016, l’équipe de négociation des TC a rencontré l’employeur à Ottawa. Notre revendication salariale globale était la pièce de résistance de ces pourparlers. Notre objectif : éliminer les disparités salariales. 

Notre revendication salariale repose sur les commentaires des membres TC recueillis par l’équipe au cours des deux dernières années.

Nous avons aussi pu compter sur la collaboration des membres TC siégeant à trois sous-comités représentant les agents chargés de l’application de la loi, les travailleurs des chantiers maritimes et les membres TI de Transports Canada. Nous les remercions de leur contribution à notre revendication salariale.

Un écart salarial persistant

Nous avons voulu appuyer notre revendication salariale sur des arguments probants. Pour ce faire, l’AFPC a demandé à la firme AON Consulting de mener en 2015 une étude semblable à celle qu’elle avait effectuée en 2008 pour le groupe TC.

Fin 2015, début 2016, AON a sondé les employeurs canadiens des secteurs public et privé. Malgré l’absence de données pour certains postes visés par l’étude, AON a réussi à fournir des résultats concernant une large gamme d’emplois TC et pour chaque classification, sauf PY.

L’étude a révélé des disparités salariales entre les postes des membres TC et leurs comparateurs. À partir de ces conclusions, nous avons déterminé quelles mesures devront être prises pour combler l’écart et veiller à ce que les membres TC touchent une rémunération équivalente à celle de leurs homologues des secteurs public et privé.

Éliminer l’écart salarial : un enjeu prioritaire

La revendication salariale des membres TC a pour but d’éliminer l’écart salarial. L’employeur devrait viser le même objectif puisque les disparités salariales nuisent au maintien en poste, au recrutement, au cheminement de carrière, au statut professionnel et au moral des employés.

Pour mettre fin aux disparités, notre équipe propose les mesures suivantes :

  1. Ajouter au salaire toutes les indemnités provisoires actuellement versées aux membres (voir la note 4 sur la rémunération pour les membres PI-CGC ainsi que les appendices P, V, W et X).
     
  2. Restructurer la grille salariale de tous les membres du groupe TC : DD, EG, GT, PI, PY et TI. Il faudrait supprimer les deux échelons inférieurs, ajouter deux échelons supérieurs et déplacer les employés de deux échelons à la hausse. Ces membres toucheraient ainsi une augmentation salariale de 8 %.

Ces modifications ont pour but de bonifier en permanence les salaires des membres TC, majorant ainsi leur pension ce qui leur permettra de jouir d’une plus grande sécurité au moment de la retraite.

Bien rémunérer les membres TC

Selon l’étude menée par AON, certains membres TC accusent toujours un retard par rapport à leurs comparateurs, même si l’on tient compte des mesures proposées. Pour éliminer les disparités restantes, nous proposons que l’employeur accorde de nouvelles indemnités aux membres de groupes et de niveaux de classification particuliers afin qu’ils soient convenablement rémunérés pour leur travail. La valeur des nouvelles indemnités que nous proposons varie d’un groupe et d’un niveau à l’autre puisque l’écart varie lui aussi selon le groupe et le niveau. 

La valeur des nouvelles indemnités a été calculée en fonction du taux supérieur de la grille salariale restructurée que nous proposons (élimination des deux échelons inférieurs, ajout de deux échelons supérieurs et déplacement des employés de deux échelons à la hausse).

Nous proposons de nouvelles indemnités pour les membres du groupe TC suivants :

  • Techniciens d’entretien d’aéronefs de niveau de classification EG-05 et EG-06 : Indemnité de 5 000 $ versée annuellement aux employés travaillant à Prince-Rupert pour tenir compte de la pénurie de personnel.
  • Maintenance de la flotte du ministère de la Défense nationale : Les membres travaillant dans une installation de maintenance de la flotte, sur le chantier de réparation navale d’un entrepreneur ou en tant que représentant de l’assurance de la qualité du ministère ont droit aux indemnités mensuelles suivantes :
    • 17,65 % pour les membres EG-05 à EG-07 
    • 9,05 % pour les membres TI-05 à TI-07, en fonction des taux de rémunération des TI du secteur maritime (y compris les indemnités provisoires actuelles).
  • Agents des pêches et agents de protection de la faune : une indemnité mensuelle de
    • 22,35 % pour les membres GT-04 et
    • 16,04 % pour les membres GT-05 et GT-06.
  • Agents des affaires du travail : une indemnité mensuelle de 4,8 % pour les membres TI‑05.
  • Membres TI de Mesures Canada : une indemnité mensuelle de 20,25 % aux membres TI-03 à TI-07.
  • Membres PI de la Commission canadienne des grains : une indemnité mensuelle de 10,83 % aux membres PI-CGC-01 à PI-CGC-07.  

Amélioration des appendices suivants :

  • Appendice P : Élargir la portée de l’appendice pour inclure les membres travaillant dans les secteurs suivants :
  • Contrôle de la sécurité de l’aviation civile
  • Marchandises dangereuses
  • Sécurité ferroviaire – améliorer la définition de ce groupe
  • Certification maritime de niveau supérieur
  • Inspection de sûreté

Une indemnité mensuelle 9,05 % pour les membres des groupes suivants :

  • Aviation : TI-05 à TI-08
  • Maritime : TI-05 à TI-08. Nous proposons aussi une indemnité mensuelle tenant compte de la certification maritime de niveau supérieur afin d’éliminer l’écart salarial pour ces membres.
  • Ferroviaire : TI-06 à TI-08
  • Inspection de sûreté : TI-06 à TI-08
  • Marchandises dangereuses : TI-05 à TI-08
  • Appendice V : modifier pour prévoir les indemnités mensuelles suivantes :
    • 8,26 % pour les membres EG-05
    • 17,65 % pour les membres EG-06 à EG-08

Selon l’étude sur la rémunération, ces mesures combleront l’écart salarial pour les membres des niveaux EG-05 à EG-08. On éliminera les disparités salariales pour les membres des niveaux EG-01 à EG-04 en ajoutant l’indemnité actuelle de 1,5 % prévue dans l’Appendice V et l’augmentation salariale de 8 % réalisée grâce à la restructuration susmentionnée de la grille salariale.

  • Appendice W : Nous proposons d’élargir la portée de cet appendice pour mieux définir les postes dans les secteurs suivants de la Garde côtière canadienne : Services techniques intégrés, Approvisionnement des navires, Centres de coordination des opérations de sauvetage et Centres secondaires de sauvetage maritime, incluant les membres GT-05. Nous réclamons aussi la bonification suivante de l’indemnité mensuelle versée à ces membres :
    • 18,91 % pour les membres GT-05 à GT-08
    • 17,65 % pour les membres EG-06 à EG-07

Une hausse salariale juste

En avril, notre équipe a revendiqué une augmentation économique annuelle de 3 % pour la durée de la convention (trois ans). Si on ajoute cette augmentation économique à la revendication salariale globale, les membres TC touchent une hausse salariale minimale de 11 % la première année.

Miser sur les fonctionnaires, c’est miser sur des services de qualité

S’il veut atteindre les objectifs du gouvernement fédéral et réaffirmer ses priorités, l’employeur doit investir dans son personnel, ceux et celles qui offrent quotidiennement des services de qualité à la population canadienne.

L’équipe TC demande à l’employeur de miser sur les fonctionnaires. Un tel investissement profitera aux Canadiennes et aux Canadiens pendant longtemps encore.

Restez à l’affût et participez à la mobilisation!

Nous vous tiendrons au courant des progrès réalisés durant tout le processus. Au cours des prochaines semaines, nous vous informerons des prochaines dates de négociation. Consultez cette page pour obtenir les mises à jour et, lorsque vous discutez avec vos collègues, ne manquez pas de souligner l’importance d’appuyer votre syndicat durant les négos.

Faites-vous entendre et passez le mot! Nous avons besoin de votre aide pour continuer de faire pression sur l’employeur et organiser la riposte contre toute demande de concession!

Sujets: 

Employeurs: 

24 Juin 2016
Share/Save