Négociation : Vous êtes le moteur de nos victoires

Trois choses sont essentielles pour conclure une bonne entente : les efforts des équipes de négociation, ce qui se passe à la table de négo et les pressions exercées par les membres. Nos plus grandes victoires sont le fruit des actions que vous avez menées à l’extérieur de la salle de négociation pour appuyer votre syndicat et de votre mobilisation, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des lieux de travail.

S’engager, c’est se mobiliser

  • faites passer le message en distribuant des tracts à d’autres membres ou au public
  • participez aux réunions des membres et à d’autres activités
  • publiez et partagez les informations ou les messages sur la négociation sur les médias sociaux
  • portez les macarons, les épinglettes ou les vêtements promotionnels au travail afin d’appuyer les négociations
  • placez les affiches des négo sur les babillards de votre lieu de travail ou sur les murs de votre bureau ou de votre poste de travail
  • parlez des enjeux à vos collègues de travail et encouragez-les à appuyer la mobilisation
  • envoyez des messages (par écrit, par téléphone ou sur Twitter) à des politiciens pour demander leur appui.

La mobilisation, c’est aussi participer à des rassemblements publics avec d’autres personnes pour faire savoir à votre employeur que vous n’accepterez rien de moins que ce que vous méritez, point à la ligne!

L’importance de la mobilisation

Pendant les négociations, les employeurs évaluent constamment le degré de soutien des membres pour la position du syndicat. Plus l’employeur est convaincu de ce soutien, plus les négociations pourraient se dérouler rondement.

Les membres de l’AFPC au Centre de recherches pour le développement international (CRDI) ont pu témoigner des effets positifs de leur mobilisation lors de la dernière ronde de négociations.

« La partie patronale avait déclaré qu’elle avait achevé son mandat à la table relativement à certains points importants et qu’elle ne serait plus en mesure de nous rencontrer tant qu’elle n’aurait pas reçu de nouvelles instructions de la haute direction et du conseil d’administration. Vu que la réunion du conseil d’administration en mars 2018 était une rencontre essentielle, nous avons donc profité de l’occasion pour mobiliser les membres en leur faisant signer une pétition dans laquelle ils réaffirmaient leur appui à l’équipe de négociation », a affirmé Mano Buckshi, membre de l’équipe de négociation.

« Plus de 90 % des membres ont signé la pétition, un élément déterminant pour faire passer un puissant message d’unité en ce qui concerne leurs principales revendications pour la convention collective », a ajouté Adrian Di Giovanni, membre de l’équipe. « Lors des séances de négociation qui ont immédiatement suivi la présentation de la pétition, l’employeur a réalisé d’importants progrès sur les questions visées par la pétition et les négociations ont abouti à la signature d’une bonne entente. »

Si les membres ne s’étaient pas mobilisés de la sorte, les négociations auraient probablement plus piétiné et se seraient soldées par une grève ou un lock-out.

« La mobilisation est un moyen efficace de démontrer la solidarité des membres et le pouvoir de l’équipe de négociation à l’employeur. L’employeur comprend ainsi que loin de négocier seulement avec les quelques représentantes et représentants syndicaux présents à la table, il négocie aussi avec des centaines ou des milliers de travailleuses et de travailleurs », affirme Nairra Tarriq, représentante régionale de l’AFPC.

Sujets: 

9 Avril 2019