Négociation du groupe SV : c’est essentiellement la même rengaine

Notre équipe a rencontré l’employeur cette semaine pour constater que le « nouveau » mandat ressemble étrangement à l’ancien. Les congés de maladie demeurent au cœur du litige.

Nous avons insisté auprès de l’employeur pour qu’il réponde à nos revendications. On aurait cru entendre les conservateurs.

Pas question de toucher à nos congés de maladie

Les négociateurs du Conseil du Trésor ont présenté une proposition semblable à celle du gouvernement conservateur. Les libéraux se proposent, eux aussi, de remplacer notre régime actuel de congés de maladie par un régime d’invalidité de courte durée beaucoup moins avantageux pour nos membres, qui perdront leurs acquis. Il s’agirait d’un régime non négocié que le gouvernement pourrait modifier à son gré.

Nous sommes ouverts à l’amélioration du régime de congés de maladie, pourvu qu’elle ne se traduise pas par des concessions à la table de négociation. Pas question non plus que nos membres doivent choisir entre percevoir leur paye et travailler lorsqu’ils sont malades. 

Réunion avec le sous-comité des équipages de navires

Les membres du sous-comité étaient à Ottawa cette semaine et se sont réunis avec notre équipe de négo pour mettre la dernière main aux revendications que nous présenterons lors de la prochaine séance de négociation.

La négociation de bonne foi et la loi C-4

Nous sommes heureux de constater que le gouvernement compte abroger la section 20 de la loi C-59. Toutefois, nous nous devons de lui rappeler l’existence d’une autre loi injuste, la C-4. Les changements inconstitutionnels qu’elle a imposés au processus de négociation collective demeurent préoccupants.  

Pour un complément d’information et pour recevoir les prochaines mises à jour, consultez syndicatafpc.ca/sv .

Sujets: 

Employeurs: 

5 Février 2016
Share/Save