Les membres de l’ARC rejettent le protocole de règlement et pressent l’employeur de retourner à la table

« Après quatre ans de frustration, nous voulons négocier une entente juste »

Les membres de l’AFPC/SEI qui travaillent à l’Agence du revenu du Canada (ARC) ont décidé de suivre les recommandations de leur équipe de négociation et de rejeter le règlement conclu entre leur syndicat et l’employeur en avril. Les travailleuses et travailleurs ont maintenant le droit de déclarer la grève.

« Après quatre ans de frustration, nous voulons négocier une entente juste », déclare Bob Campbell, président national du Syndicat des employés de l’Impôt (un Élément de l’AFPC). « Nous demandons à l’ARC de revenir à la table et de négocier un contrat juste pour nos membres dévoués. »

Un contrat juste

L’équipe du SEI veut que le nouveau contrat de travail règle les questions de rémunération soulevées durant les négociations et qu’il apporte des améliorations comparables à celles négociées pour des milliers d’autres fonctionnaires fédéraux.  

Objectif : retourner à la table 

« Nos membres se sont exprimés et nous sommes prêts à faire la grève si nécessaire », a dit Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC. « C’est inacceptable d’attendre plus de quatre ans sans pouvoir obtenir un contrat juste avec l’employeur. Selon la loi, notre mandat de grève est valide pour 60 jours. Nous espérons retourner à la table de négociation afin de conclure une convention collective équitable. »
 
D’autres détails suivront dans les prochains jours sur le site Web du SEI.

Sujets: 

Employeurs: 

23 Juin 2016
Share/Save