L’équipe de négociation du groupe EB demande des comptes au Conseil du Trésor

Tout ce que nous proposons à la table de négociation vise à obtenir de meilleures conventions collectives pour nos membres, à mieux protéger leurs droits et à défendre les services publics.

Nous continuons de promouvoir leurs droits dans divers domaines, notamment les horaires de travail, les mesures disciplinaires et la mesure du rendement.

Faits saillants des pourparlers de cette semaine :

  • L’employeur veut empêcher nos membres de reporter certains types de congés cumulés. Il est hors de question que nous acceptions cela.
     
  • Nous avons proposé des définitions et clarifié le libellé d’articles sur divers sujets, dont la dénonciation par les fonctionnaires et la définition de la famille et du harcèlement. Mais l’employeur ne veut rien savoir. Pour lui, les lois et politiques en vigueur sont suffisantes. Nous ne sommes pas d’accord du tout.
     
  • Le gouvernement a présenté à toutes les tables de négociation des groupes relevant du Conseil du Trésor une proposition unique qui forcerait les employés à aller au travail même quand ils sont malades. Parmi les éléments de cette proposition : l’adoption d’un régime d’assurance invalidité à court terme, l’élimination des banques de congés et une limite de 37,5 heures de congé de maladie par an. Toutes les équipes de négociation de l’AFPC, y compris la nôtre, ont rejeté cette proposition.

Nous avons rencontré l’employeur à deux reprises déjà, mais ne nous sommes entendus que sur deux enjeux mineurs. La prochaine rencontre est prévue à la mi-novembre.

Votre équipe de négociation vous tiendra au courant des progrès. Parlez-en à vos collègues et participez aux séances d’information que nous proposerons sous peu! Plus de détails à venir.

Pour des mises à jour, rendez-vous au syndicatafpc.ca/eb

Sujets: 

Employeurs: 

12 Septembre 2014
Share/Save