L’AFPC tend la main au nouveau gouvernement libéral

La présidente nationale de l’AFPC, Robyn Benson, a écrit à Justin Trudeau pour le féliciter, lui et ses députés, de leur victoire et pour lui communiquer le désir de l’AFPC de forger une relation constructive avec son gouvernement. Elle a aussi proposé à M. Trudeau de le rencontrer dans les meilleurs délais.

« J’ai mentionné au premier ministre désigné que notre syndicat vise une collaboration fructueuse avec le gouvernement libéral, dit Mme Benson. En ce qui nous concerne, le changement ne peut plus attendre et nous voulons y participer. »

Un grand nombre de membres de l’AFPC désirent avant tout que le gouvernement redonne aux services publics toute leur vigueur afin de mieux servir l’ensemble de la population.

Mme Benson a demandé au gouvernement libéral de rouvrir sans délai les neuf bureaux d’Anciens Combattants fermés par les conservateurs, notant que bien d’autres services ont aussi besoin d’être rétablis et bonifiés.

« J’ai hâte que les représentants de l’AFPC et des Éléments puissent discuter des enjeux avec le nouveau gouvernement », ajoute la présidente.

En campagne, les libéraux ont promis de respecter les fonctionnaires fédéraux, de leur faire confiance et de valoriser leur travail. C’est dans cet esprit que Mme Benson a enjoint aux libéraux de renvoyer le Conseil du Trésor à la table de négociation en décembre avec un nouveau mandat.

Enfin, la présidente nationale a rappelé au premier ministre désigné qu’il s’est engagé à protéger les droits des travailleurs, entre autres en abrogeant les lois C-377 et C-525, et possiblement les dispositions antisyndicales des lois C-10, C-4 et C-59.

Sujets: 

24 Octobre 2015
Share/Save