L’AFPC-SEI déclare l’impasse devant le refus de l’ARC de répondre aux préoccupations des membres

rassemblement du SEI

L’équipe de négociation du Syndicat des employé-e-s de l’Impôt de l’AFPC (AFPC-SEI) qui représente les membres à l’Agence du revenu du Canada (ARC) a déclaré l’impasse à l’issue des pourparlers qui ont eu lieu du 7 au 9 mai à Ottawa. Les rencontres se sont déroulées en présence d’un médiateur fédéral.

Encore une fois, l’ARC a refusé de répondre aux principales préoccupations de nos membres et nous a pressés d’accepter des concessions.

  • Salaires : Nous avons présenté nos revendications salariales en décembre. L’Agence les a ignorées pendant des mois avant de finalement s’engager à y réagir cette semaine. Dans un geste sans précédent, l’ARC est toutefois revenue sur sa promesse.
     
  • Emplois à durée déterminée : Nous avons demandé que le personnel temporaire ait la possibilité d’obtenir la permanence plutôt que de passer d’un contrat à un autre pendant des années. D’autres employeurs fédéraux ont adopté des politiques en ce sens, mais l’ARC a refusé d’en discuter.
     
  • Conciliation travail-vie personnelle : Nous avons proposé d’améliorer la conciliation travail-vie personnelle, notamment en augmentant le nombre de congés payés, ce qui respecterait le soi-disant engagement du gouvernement à offrir à son personnel un meilleur équilibre dans ce domaine. L’ARC a rejeté notre demande.
     
  • Conditions de travail dans les centres d’appels : Nous avons proposé d’améliorer les conditions de travail dans les centres d’appels, notamment en offrant plus de pauses et en relâchant la surveillance étroite du personnel par la gestion afin que ce soit plus raisonnable. Encore une fois, l’ARC a rejeté notre demande.
     
  • Horaires de travail : Nous avons mis en avant quelques changements, notamment la possibilité d’offrir (plutôt que d’imposer) le travail en soirée et de tenir compte des années de service dans l’attribution du travail de soir et de fin de semaine. L’Agence a plusieurs fois demandé à l’AFPC-SEI d’envisager l’augmentation des quarts de travail de soir. Une étude syndicale-patronale a relevé des cas de favoritisme et un manque d’uniformité dans l’attribution des quarts de soirée et de fin de semaine. L’ARC a de nouveau rejeté nos demandes et présenté des dispositions qui permettraient plutôt à la gestion de forcer les employés à travailler à l’extérieur des heures normales de travail.

Nous estimons que les années de service qu’un employé donne à l’ARC devraient compter pour quelque chose. Malheureusement, l’Agence n’est pas de cet avis et persiste à dire que les employés préféreraient que ce soit la gestion qui décide s’ils doivent travailler ou non le soir et la fin de semaine à certains endroits.

L’équipe de négociation de l’AFPC-SEI est déterminée à obtenir un contrat de travail juste et équitable, à protéger nos acquis obtenus de haute lutte et à négocier de nouveaux droits et de nouvelles protections pour les membres de l’AFPC-SEI qui travaillent à l’ARC.

N’hésitez pas à consulter les sites Web du SEI et de l’AFPC pour en savoir plus et vous inscrire à la liste diffusion. Si vous avez des questions, communiquez avec la présidence de votre section locale.

Sujets: 

Employeurs: 

10 Mai 2019
Share/Save