Journée mondiale du sida 2018

ruban contre le sida

La Journée mondiale du sida, qui a lieu chaque année le 1er décembre, vise à sensibiliser la population à la pandémie du sida causée par le VIH. C’est aussi un moment de réflexion sur ce qui a été accompli à l’échelle nationale et internationale pour lutter contre le VIH et sur ce qu’il reste encore à faire.

Le 1er décembre marque aussi le début de la Semaine nationale de sensibilisation au sida chez les Autochtones au Canada.

Les cas d’infection à la hausse

À l’échelle mondiale, le VIH et le sida sont toujours à l’état pandémique. Selon ONUSIDA, 37 millions de personnes vivent avec le VIH - un sommet - et 1,8 million de nouvelles infections sont survenues en 2017 seulement. La même année, 940 000 personnes sont décédées de maladies liées au sida. Environ le quart des personnes, soit 9,4 millions, ne savent pas qu’elles sont infectées.

Au Canada, ce sont 63 000 personnes qui vivent avec le VIH. On dénombre 2 165 nouveaux cas chaque année. Selon les estimations, 14 % des personnes vivant avec le VIH ne savent pas qu’elles en sont atteintes. Les Autochtones ont un taux d’incidence 2,7 fois plus élevé que les autres groupes.

Place à l’engagement et à l’action

Le VIH-sida peut être prévenu et la médecine a fait des pas de géant dans le traitement des personnes qui vivent avec l’infection. Toutefois, l’accès universel aux mesures préventives, aux soins et au soutien demeure problématique, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde.

L’AFPC demande au gouvernement fédéral d’augmenter son appui au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans le cadre de la reconstitution des ressources en 2019. Le Fonds mondial est le plus important mécanisme de financement international voué à l’élimination des trois épidémies d’ici 2030.

Sous-financement de la stratégie canadienne sur le VIH

Le gouvernement fédéral doit aussi s’attaquer d’urgence au sous-financement des programmes de soutien par les pairs au Canada. Des dizaines d’organismes - dont la Société canadienne du sida et le Réseau canadien autochtone du sida - ont été durement frappées cette année en raison de la réaffectation de fonds fédéraux normalement destinés aux organismes qui soutiennent les personnes vivant avec le VIH.

De plus, un montant cumulatif de 104 millions de dollars de fonds affectés à la stratégie fédérale de lutte contre le VIH n’a pas été dépensé au cours de la période de 2004 à 2016. Comme le Réseau juridique canadien VIH/sida l’a signalé plus tôt cette année, le gouvernement libéral actuel n’a pas résolu le problème de « sous-financement chronique de la stratégie fédérale sur le VIH ».

Soyons solidaires

Au Canada et ailleurs dans le monde, les groupes marginalisés vivant avec le VIH/sida font souvent face à une plus grande stigmatisation sociale et à des obstacles importants pour l’accès aux services de santé et de soutien social. À l’occasion de la Journée mondiale du sida, l’AFPC demande à tous les Canadiens et Canadiennes d’être solidaires avec ceux et celles qui souffrent de marginalisation et de continuer à appuyer toutes les personnes vivant avec le VIH/sida.

30 Novembre 2018
Share/Save