Fête du Travail 2019 : Vers un avenir meilleur pour les travailleuses et les travailleurs

En cette fête du Travail, rendons hommage aux travailleuses et travailleurs qui contribuent à faire du Canada un meilleur pays.

Cette année, la fête du Travail coïncide avec le début officiel de la période électorale fédérale. D’ici au jour des élections, les travailleurs et les membres de l’AFPC peuvent faire en sorte que le prochain gouvernement fédéral prenne des mesures concrètes pour reconnaître cette contribution. Les élections sont pour nous l’occasion de choisir des candidats qui appuient les travailleurs et nos collectivités, et de garder les autres à distance.

Les travailleurs ne peuvent certainement pas compter sur les conservateurs d’Andrew Scheer. Il suffit de se rappeler du bilan de Stephen Harper : réduction de personnel, coupes dans les services et attaques constantes contre nos conditions de travail.

Scheer va reprendre le flambeau de Stephen Harper. Et il va s’attaquer aux pensions, aux avantages sociaux et à bien d’autres gains durement gagnés. Il va aussi repousser l’âge de la retraite, s’attaquer aux droits des travailleurs, bafouer les libertés civiles et créer plus d’emplois précaires.

Et n’oublions pas que, même si les libéraux sont responsables du déploiement irréfléchi du système Phénix, ce sont les compressions brutales des conservateurs dans la fonction publique qui sont à l’origine du désastre, qui hante encore les membres de l’AFPC.

Les membres de l’AFPC méritent mieux. Ils méritent un gouvernement qui s’engage à garantir :

  • Des contrats équitables : Près de 140 000 membres de l’AFPC négocient de nouvelles conventions collectives avec le gouvernement fédéral pour améliorer leurs conditions de travail. Pour la plupart, les négociations ont commencé il y a plus d’un an et ils sont sans contrat depuis. Il est temps de trouver une solution équitable pour mettre fin à ces pourparlers.
  • Un règlement équitable pour les dommages causés par Phénix : Plus de trois ans et demi après le lancement du système de paye, des membres de l’AFPC au gouvernement fédéral sont toujours trop payés, sous-payés, sans salaire. Ils devraient donc être indemnisés de manière adéquate et équitable pour ce calvaire.

De plus, tous les travailleurs canadiens méritent un gouvernement qui veut leur rendre la vie plus agréable et plus sûre sur le plan financier en garantissant :

  • L’assurance-médicaments universelle : Au Canada, les prix des médicaments sur ordonnance sont parmi les plus élevés au monde. Le système de soins de santé actuel doit être élargi pour y inclure un régime universel d’assurance-médicaments. Personne ne devrait avoir à choisir entre acheter de la nourriture ou les médicaments qui lui sont nécessaires.
  • Services de garde d’enfants abordables : Les parents canadiens continuent à payer des sommes exorbitantes et à mettre leur nom sur une longue liste d’attente dans l’espoir d’obtenir une place en garderie. Et pourtant, des services de garde d’enfants abordables, de haute qualité, inclusifs et respectueux de la culture, accessibles à tous — y compris aux parents qui ont un horaire de travail atypique et aux personnes qui vivent dans des collectivités rurales — favoriseront la croissance économique, l’égalité des sexes, la présence accrue des femmes dans le monde du travail et le mieux-être des enfants.
  • Sécurité de la retraite : Il est temps d’élargir massivement le système public des retraites afin que tous les travailleurs puissent prendre leur retraite dans la sécurité financière. En outre, il faut adopter de nouvelles lois qui garantissent la sécurité des pensions des employés en cas de faillite d’une entreprise.

Célébrons la fête du Travail. Rendons hommage aux travailleuses et travailleurs. Engageons-nous à bâtir un avenir meilleur pour le Canada, un avenir où tout le monde bénéficiera de bons services publics.

30 Août 2019