Énoncé de l’AFPC à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

Le marteau du juge et le mot discrimination

Le 21 mars, profitons de cette journée pour clamer haut et fort qu’il faut mettre fin au racisme sur la planète.

Le racisme au Canada

Au cours des dernières années, on a vu naître, au Canada, une vague d’hostilité contre les réfugiés et les immigrants, qui a donné lieu à des actes de violence et de haine. Les propos incendiaires de certains médias et politiciens de droite ont permis à des personnes racistes et des groupes suprémacistes d’attaquer verbalement et physiquement des immigrants, des réfugiés et des musulmans, et ce, en toute impunité.

Deux études, l’une réalisée au Canada, l’autre aux États-Unis, révèlent que les immigrants sont moins susceptibles de commettre des crimes que les personnes natives du pays. En fait, il y a un rapport direct entre la hausse du taux d’immigration et la baisse du taux de criminalité.
 
Pourtant, les forces de l’ordre persistent à faire du profilage racial. Les personnes racialisées sont interpellées et questionnées aléatoirement, et leur signalement est conservé même si elles ne sont pas arrêtées et qu’aucune accusation n’est portée contre elles. 
 
Dites NON au racisme!

À l’échelle de la planète, des gens luttent contre le racisme, la xénophobie et l’islamophobie. Partout, des voix dénoncent l’hostilité manifestée à l’endroit des réfugiés et des immigrants. Des manifestations monstres ont eu lieu au Canada, aux États-Unis et ailleurs pour protester contre le décret anti-immigration du président Trump.

L’AFPC continuera de s’opposer farouchement au racisme et à l’islamophobie et de revendiquer des lois, des politiques, des communautés et des lieux de travail inclusifs. Entre autres initiatives, mentionnons les Conférences nationales Équité, qui auront lieu dans quelques jours, offrant rencontres et ateliers aux membres racialisés et autochtones de l’AFPC.

En ce 21 mars, l’AFPC invite ses membres et alliés à se montrer solidaires des communautés racialisées et à poursuivre la lutte pour la justice sociale et les droits de la personne.
 

Sujets: 

20 Mars 2017
Share/Save