COVID-19 : les héros et héroïnes des hôpitaux du Yukon méritent largement une entente équitable

Depuis des mois, les membres de l’AFPC employés par la Régie des hôpitaux du Yukon se mesurent à des défis de taille : protocoles sanitaires exigeants, pénurie de personnel inquiétante, changements technologiques vertigineux, la liste est longue. C’est dans ces conditions difficiles qu’ils ont entamé les négociations les plus corsées à ce jour avec un employeur campé sur ses positions.

L’AFPC représente plus de 300 travailleuses et travailleurs de la santé dans les trois hôpitaux chapeautés par la Régie : l’hôpital général de Whitehorse, l’hôpital communautaire de Dawson City et l’hôpital communautaire de Watson Lake. Il s’agit d’infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés, d’administrateurs et administratrices, de techniciennes et techniciens de laboratoire et de personnel de dépistage, de nettoyage et de cafétéria.

Ce n’est pas difficile de s’imaginer à quel point nos héros ont dû se surpasser, alors que la pandémie compliquait leur travail. Même si les cas de COVID-19 n’ont pas été nombreux dans le Nord canadien, le virus a alourdi la tâche des travailleurs et leur a fait courir encore plus de risques. 

Des défis uniques

À cause de la COVID-19, il semble que de nombreuses interventions médicales de routine ont été reportées pour traiter en priorité les malades à risque et éviter les éclosions dans les hôpitaux. Les soins ambulatoires ont été parmi les plus durement touchés. En plus de ses tâches normales, le personnel doit se charger des tests de dépistage, porter de l’équipement supplémentaire de protection individuelle et respecter des protocoles de désinfection qui s’ajoutent à ceux, déjà rigoureux, qui font partie du quotidien.

En cette période de pandémie, tous les travailleurs et travailleuses font face aux mêmes défis, mais c’est le personnel hospitalier, à cause de son rôle de première ligne, qui court le plus grand risque d’être exposé au virus. Aux problèmes liés au télétravail, à la garde d’enfants et aux soins aux aînés s’ajoute la crainte de transmettre l’infection à leurs proches.

Lorsque la pandémie a frappé, les hôpitaux du Yukon étaient en plein changement technologique. En effet, le gouvernement du territoire remplace son ancien système d’information sur la santé par 1Health Yukon, une nouvelle plateforme qui permet aux professionnels de la santé de consulter des données uniformisées dans l’ensemble du territoire afin d’améliorer la qualité des soins et la santé de la population. Le passage au nouveau système est une bonne chose, mais une lourde tâche pour les hôpitaux.

Les négos à l’ère de la COVID-19

En plus de tous ces défis, le personnel hospitalier du Yukon est en négociation avec un employeur difficile. La pénurie de personnel dans les hôpitaux du territoire est criante. De nombreux employés compétents démissionnent à cause des conditions de travail déplorables. Chaque départ représente une plus grosse charge de travail pour ceux qui restent, les exposant davantage au virus.

Les membres de l’équipe de négociation de la Régie, soucieuse d’améliorer ces conditions de travail, ont présenté des revendications centrées sur la santé et le bien-être du personnel hospitalier. Ils espèrent négocier des protocoles élémentaires de santé et sécurité en cas d’incident critique, des mesures de distanciation physique dans les bureaux, ainsi que des mesures de sécurité et de protection des membres.

Les membres revendiquent aussi un congé payé pour les travailleuses et les travailleurs qui doivent s’isoler ou qui attendent les résultats de tests de dépistage. Si quelqu’un a besoin de ce type de congé, c’est bien le personnel hospitalier. L’équipe de négociation est actuellement en conciliation. Elle espère retourner à la table d’ici la fin de l’année pour conclure une entente. 

Merci au personnel hospitalier du Yukon

L’AFPC est solidaire de ses membres de la Régie des hôpitaux du Yukon et revendique avec eux de meilleures conditions de travail et une entente équitable à la table de négociation. Malgré tous les défis qu’ils doivent relever, nos membres vont travailler tous les jours pour offrir des services de santé essentiels et de qualité à des milliers de personnes chaque année. En retour, ils méritent de se sentir appuyés et en sécurité dans leur milieu de travail.

L’AFPC salue tous ses membres du secteur des soins de santé, les grands héros de la pandémie.

Sujets: 

Employeurs: 

3 Décembre 2020