Les coupes dans l’AE entraînent des milliers de plaintes

Comme en témoignent les données sur l’AE déposées récemment au Parlement par le gouvernement, le rendement du régime d’assurance-emploi laisse à désirer et le nombre de plaintes a augmenté de façon exponentielle depuis les compressions.

Aux dires du gouvernement, les coupes visaient seulement les services administratifs. Mais les données de ce même gouvernement confirment ce que l’AFPC affirme depuis des mois : les services directs à la population en souffrent aussi.

Les plus de 10 000 plaintes déposées par la population portent principalement sur :

  • la piètre qualité du service,
  • les appels téléphoniques laissés sans réponse,
  • la lenteur du traitement des demandes.

Rien de surprenant pour nos membres qui traitent les demandes d’AE et répondent aux questions du public aux guichets de Service Canada. Ils sont témoins tous les jours des frustrations des Canadiennes et Canadiens sans emploi face à la difficulté qu’ils éprouvent à obtenir des prestations.

De plus, les modifications apportées à l'AE font du tort aux travailleurs, aux travailleuses et à l’économie de plusieurs collectivités du pays.

La population canadienne doit continuer à exprimer ses inquiétudes. Le gouvernement, pour sa part, doit faire marche arrière devant l’opposition répandue aux compressions et aux changements législatifs.

La vidéo de l’AFPC, L’assurance-emploi au Canada, une méchante débarque, explique le déclin du régime au cours des 25 dernières années.

 

 

 

 

 

12 Décembre 2014
Share/Save