Améliorations du Régime de soins dentaires de l’AFPC : début de l’arbitrage

L’arbitrage au sujet du Régime de soins dentaires de l’AFPC commence aujourd’hui.

Pendant plus d’un an, l’AFPC a proposé des améliorations raisonnables au Régime de soins dentaires visant nos membres du Conseil du Trésor. Devant l’intransigeance de l’employeur, nous n’avons eu d’autre choix que de demander l’arbitrage en août 2017.

Voici les revendications que nous avons présentées aujourd’hui :

  1. Accroître les limites annuelles à :
    • 2 000 $ pour les services courants, les restaurations majeures et les services de prosthodontie à compter du 1er janvier 2018;
    • 2 500 $ pour les services courants, les restaurations majeures et les services de prosthodontie à compter du 1er janvier 2019.

Accroître le maximum viager à 4 000 $ pour les soins orthodontiques à compter du 1er janvier 2018.

  1. Augmenter le taux de coassurance à 65 % pour les restaurations majeures et les services de prosthodontie.
  2. Utiliser le guide des tarifs dentaires de l’année plutôt que celui de l’année précédente.
  3. Réduire de neuf à six mois la période des examens de rappel (adultes).
  4. Assurer les implants au lieu de les considérer comme une procédure de remplacement.
  5. Assurer le remplacement des obturations pour les enfants après une période de 12 mois.
  6. Faire passer à 12 le nombre d’unités de temps par année civile accordées pour le détartrage et l’aplanissement de racine et assurer ces services avec effet rétroactif.
  7. Assurer les services visant à corriger une malformation congénitale ou de croissance, sans restriction d’âge.
  8. Afficher le guide du régime en ligne.
  9. Préciser quand un membre doit payer des primes pour conserver son admissibilité pendant une suspension (les primes ne devraient être payées par la personne salariée que lorsqu’elle est suspendue sans solde pour une période d’un mois ou plus).
  10. Stipuler qu’aux fins de l’admissibilité, une interruption de service correspond à sept jours ouvrables.

L’employeur a proposé 21 concessions mineures au Régime de soins dentaires. L’AFPC s’y opposera fortement.

La prochaine audience aura lieu le 21 août. Ensuite, le conseil d’arbitrage rendra une décision exécutoire.

Nous continuerons de revendiquer un régime convenable pour nos membres.

Sujets: 

19 Juin 2018
Share/Save