Aéroport de Montréal : non à la privatisation!

Airplane

L’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) met en garde contre la récente proposition du PDG d’Aéroports de Montréal, Philippe Rainville, de partiellement privatiser l’aéroport de la métropole.

Le président national de l’AFPC, Chris Aylward, a souligné que les données ont clairement démontré que la privatisation des aéroports ne peut rien apporter de bon à la population. Nous savons en effet que la privatisation partielle ou complète d’un aéroport augmente les coûts pour les voyageurs et entraîne une diminution la qualité du service.

M. Rainville a fait sa suggestion quelques semaines seulement après que le gouvernement fédéral ait annoncé sa décision de mettre au rancart le rapport sur la privatisation des aéroports canadiens.

Les sections locales de l’AFPC à l’Aéroport de Montréal regroupent plus de 200 personnes salariées. Réal Brien et Josée Dubois, président et présidente de ces sections locales, sont résolus à lutter contre la privatisation. « Nous savons que plus de la moitié des Canadiens et Canadiennes sont contre la vente de nos grands aéroports et qu’ils sont encore plus nombreux à craindre l’augmentation des coûts qu’entraînerait la privatisation, a déclaré M. Brien. Pourquoi appuierions-nous un plan qui réduirait les services aux Canadiens et augmenterait les coûts? »

« M. Rainville va à l’encontre des données internationales et de l’avis du public, du gouvernement fédéral, du Comité permanent des finances de la Chambre des communes et des autres aéroports, souligne Josée Dubois. La privatisation d’Aéroports de Montréal comme moyen de réduire la dette à court terme aurait des répercussions durables sur les voyageurs, les travailleurs et la population de Montréal. Les sections locales 10155 et 10157 sont prêtes à se battre pour maintenir dans notre localité un aéroport public de classe internationale. »

Notre campagne pour la sauvegarde des aéroports s’inscrivait dans un mouvement plus large qui a réussi à amener le gouvernement fédéral à abandonner ses plans de privatisation des aéroports. L’AFPC continuera à s’opposer à tout projet individuel de privatisation des administrations aéroportuaires.

 

 

 

Sujets: 

Géographie: 

22 Mai 2018
Share/Save