« Votez pour stopper l’hémorragie » a contribué à défaire les conservateurs

La population a répondu à notre appel le 19 octobre dernier.

Trois mois plus tôt, l’AFPC avait lancé la campagne « Votez pour stopper l’hémorragie », forte d’un mandat unanime obtenu lors de son 17e Congrès triennal. L’objectif : élire un nouveau gouvernement pour mettre fin à la réduction des services publics.

Nous mettions l’accent sur l’aide aux anciens combattants, la sécurité frontalière, les opérations de recherche et de sauvetage, l’assurance-emploi, la protection de l’environnement et l’inspection des aliments.

Partout au pays, nos membres ont participé aux activités de la campagne. Ils ont diffusé notre message au travail et dans la communauté en faisant du porte à porte, en organisant des piquets d’information et des rassemblements. Nous avions également une forte présence à la radio, sur les panneaux routiers et dans les médias sociaux.

Beaucoup d’encre a coulé depuis. Des médias tels le Toronto Star, CBC, Maclean’s, La Presse, Le Droit, Postmedia, le Toronto Sun, CTV News et le Huffington Post ont consacré plus de 50 articles à notre campagne. Des dizaines de journalistes se sont prononcés sur l’influence qu’elle pourrait avoir sur les élections.

« Votez pour stopper l’hémorragie » a connu un succès viral :

  • Les deux vidéos de la campagne ont été vues 5,3 millions de fois
  • Plus de 370 000 personnes ont visité stopponslhemorragie.ca
  • La campagne a généré 1,3 million de gazouillis, de partages et de mentions « J’aime »
  • La population a envoyé 5 339 lettres aux candidats
  • Le nombre d’adeptes de notre page Facebook est passé de 9 000 à 28 000, ce qui fait de l’AFPC l’un des syndicats canadiens les plus importants dans les médias sociaux

À l’aube des élections, un sondage Ekos révélait que la réduction des services publics influencerait le vote de 80 % des électeurs.

Cette réussite est attribuable aux efforts de nos membres, qui ont diffusé notre message en affichant leurs couleurs, en publiant nos images et en envoyant des lettres aux candidats.

L’AFPC poussera le nouveau gouvernement à respecter ses promesses de rétablir les services publics et d’abroger les lois antisyndicales. La campagne est terminée, mais le travail ne fait que commencer.

Sujets: 

29 Octobre 2015