Les voix du syndicat

Dès qu’ils sont intégrés à la fonction publique, les membres civils (MC) font partie de l’AFPC. Pour certains d’entre eux, ce sera leur première expérience en tant que syndiqué. Plusieurs se demandent, à bon droit, à quoi sert un syndicat. Les membres actuels sont les mieux placés pour leur répondre.

Pour plusieurs militantes et militants, leur implication syndicale découle d’événements déterminants qui les ont incités à aider leurs collègues et à améliorer leur lieu de travail. Voici quelques témoignages de membres de l’AFPC.

Vous aimeriez partager vos expériences avec les MC? Leur transmettre un message de bienvenue ou raconter ce que l’AFPC a fait pour vous? Envoyez-nous votre témoignage. Nous l’afficherons sur notre site Web.

 

Des messages de membres autour de notre syndicat

Keith Parsons

Keith Parsons

Keith Parsons est un délégué et ex-président de l’UCET 90915.

Il est membre actif de l’AFPC et de son Élément, l’Union canadienne des employés des transports, depuis 12 ans. Ayant travaillé plusieurs années dans le secteur privé, il a vu les problèmes qu’on peut rencontrer dans les milieux de travail et la nécessité d’une forte représentation syndicale. Il croit que son syndicat est bien outillé pour faire face à un employeur qui utilise parfois des tactiques d’intimidation. 

Il a toujours cru dans le pouvoir de la solidarité pour défendre les droits des travailleurs et travailleuses et pour lutter pour des milieux de travail sécuritaires pour toute la population du Canada. Dans les divers rôles que j’ai assumés, le grand soutien et les nombreuses formations de l’AFPC lui ont permis de devenir un défenseur efficace des travailleurs.

Il a eu l’honneur de faire partie de l’équipe de négociation du groupe TC pour les deux dernières rondes de négociations. Cela lui a appris à connaître directement la diversité et la complexité des effectifs qu’il devait représenter.

« Il était très intéressant de voir les stratégies et les tactiques de l’employeur dans le processus de négociation, » a dit-il. « L’AFPC et l’Élément ont toujours su riposter avec vigueur en vue de réaliser des gains pour les membres. »

« Dans mon engagement syndical, j’ai appris qu’à force de solidarité, on peut déplacer des montagnes. »

 

Craig Berggold

Craig Berggold

Craig Berggold est président de la section locale 901 de l’AFPC et représentant du secteur universitaire de l’AFPC-Ontario.

« Notre nouvelle convention collective offre 2 000 $ par année par enfant pour des services de garde. Pour la première fois dans l’histoire du Canada, des employés postdoctoraux obtiennent une convention collective comportant des dispositions sur les prestations pour les services de garde d’enfants, » explique Craig. « L’expérience de l’AFPC a fait la différence au cours de ces négociations difficiles. Nous avons pu compter sur son appui tout au long du processus menant à la victoire. »

 

 

Marc Blachard

Marc Blachard

Marc Blanchard est Président de la section locale 60067 du STSE.

Depuis 10 ans, il est membre de l’AFPC et de mon Élément, le Syndicat des travailleurs de la santé et de l’environnement (STSE). Actuellement, il occupe plusieurs charges : vice-président régional suppléant, région Scotia-Fundy du STSE, président du Conseil régional de Saint John et des environs, ainsi que représentant de l’AFPC à l’exécutif de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick. Il est solidaire de ses consœurs et confrères de l’AFPC dans la défense des droits des travailleurs et des enjeux environnementaux et scientifiques.

« L’AFPC m’a accordé l’appui, la formation et les ressources nécessaires pour me permettre de faire avancer les causes qui me passionnent, » dit-il.

Au cours des trois dernières années, il a eu la chance de siéger à l’équipe de négociation du groupe des Services techniques (TC). Il peut parler d’expérience des nombreux avantages de la négociation collective. Faisant partie de l’une des cinq équipes de négociation du plus grand syndicat de fonctionnaires au Canada, il a constaté l’importance du nombre et de la solidarité dans la réalisation de gains importants dans nos conventions collectives respectives.

« Je suis aussi enchanté des progrès réalisés à la table au nom de certains petits groupes de l’unité de négociation TC, » dit Marc. « Cela en dit long sur un système qui permet aux plus petits des groupes de faire valoir leurs préoccupations à la table de négociation. »

« Je suis reconnaissant de l’appui qu’on m’a manifesté au cours des dix dernières années et fier d’être membre du STSE et de l’AFPC. »

 

Monty Montgomery

Monty Montgomery

Monty Montgomery est Vice-président, Centre de la sécurité des télécommunications de l’Union des employés de la Défense nationale.

Monty est membre actif de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) et de son Élément, l’Union des employés de la Défense nationale (UEDN) depuis 25 ans. L’appui du syndicat aide grandement à protéger les membres dans nos milieux de travail, explique-t-il.

« Les délégués syndicaux reçoivent de la formation dans tous les aspects de la représentation des membres, » dit Monty. « Comme équipe, nous pouvons offrir aux membres une représentation adéquate lorsqu’ils ont besoin d’être défendus. »

Le domaine de la sécurité et du renseignement présente des difficultés uniques et considérables. Certains membres du personnel du syndicat sont autorisés à entrer dans leurs milieux de travail à accès limité pour pouvoir s’occuper convenablement des difficultés qu’éprouvent des membres. Parmi ces personnes, il y a notamment les agents des relations de travail, les négociateurs, les agents de recherche et les agents de classification. Ils bénéfices énormément de l’appui de ces syndicalistes d’expérience dans l’ensemble de leurs relations avec la direction du Centre de la sécurité des télécommunications.

L’agent de classification a travaillé de près avec eux pendant la mise en place du système de classification universel au Centre de la sécurité des télécommunications en 2004.

« Il y aura bientôt une autre conversion du système de classification à l’échelle de l’organisation. Nos délégués syndicaux bénéficieront grandement de l’appui d’un spécialiste de l’AFPC pendant ce processus, » explique Monty.

« Notre Réseau des déléguées et délégués syndicaux, l’UEDN et l’AFPC travaillent ensemble pour que nous puissions nous faire entendre. Je suis fier d’être membre d’un syndicat. »

 

Vanessa Miller

Vanessa Miller est la Vice-présidente nationale du SEIC, C.-B. et Yukon.

Je suis membre active de l’AFPC et du Syndicat de l’Emploi et de l’Immigration du Canada (SEIC) depuis 2009. J’ai occupé différents postes, ce qui m’a permis de m’impliquer dans le vaste mouvement syndicat et de collaborer avec nos membres.

J’ai profité grandement du programme d’éducation de l’AFPC. J’ai suivi des formations sur la convention collective et sur l’obligation d’adaptation au travail, qui m’ont servi dans mon travail de promotion de la santé mentale au travail, par exemple. Ces formations m’ont aussi aidée à défendre les travailleuses et travailleurs dans des dossiers comme les politiques sur l’emploi pour une période déterminée, les services de garde et la situation familiale.

J’ai participé à des conférences sur la négociation, où nous avons établi les priorités des équipes qui doivent rencontrer l’employeur. C’était très important pour moi puisque c’est l’un des aspects fondamentaux d’un syndicat. Le fait de pouvoir présenter nos demandes et réclamer des changements constitue un outil très puissant. La solidarité qui émane du processus de négociation est une expérience incroyable. Il existe une camaraderie bien réelle entre les membres de l’AFPC, qui ont plusieurs points en commun. 

Au cours des dernières années, je me suis efforcée de rassembler les jeunes travailleuses et travailleurs de tout le pays. Pour ce faire, j’ai eu recours à différentes méthodes. Cela me tient beaucoup à cœur car selon moi, pour qu’une personne participe pleinement à son syndicat, elle doit se reconnaître dans cette organisation. J’ai travaillé fort pour que les priorités des jeunes, comme moi, fassent partie des politiques et du mandat de l’AFPC. Je suis fière de dire que je suis membre de l’AFPC. S’engager au sein de son syndicat, c’est vivre une panoplie d’expériences et découvrir un monde de solidarité. Lorsqu’on lutte avec passion pour ce en quoi on croit, on éprouve un sentiment d’accomplissement incroyable.

Sujets : 

Employeurs: 

27 Septembre 2017
Share/Save