Quel type de renseignements le syndicat demande-t-il?

Pour réaliser ses objectifs légitimes, l’AFPC pourrait demander les renseignements suivants : nom, coordonnées personnelles (adresse postale, adresse de courriel et numéro de téléphone) et numéro d’assurance sociale. Le syndicat peut aussi demander des données démographiques : date de naissance, sexe et préférence linguistique. De plus, elle pourrait recueillir des données se rapportant au travail : antécédents professionnels, classification de poste, fonctions, taux de rémunération et dossier de cotisations syndicales.

S’il offre des services particuliers ou souhaite s’acquitter d’autres responsabilités en matière de représentation, le syndicat pourrait recueillir d’autres données. Par exemple, des permanents syndicaux pourraient avoir besoin de renseignements personnels supplémentaires s’ils sont appelés à défendre un grief ou à donner suite à un dossier découlant de la convention collective ou se rattachant autrement à l’emploi. L’AFPC pourrait aussi demander à ses membres d’indiquer leur appartenance à un groupe visé par les mesures d’équité en emploi pour offrir des services ou des programmes mieux adaptés aux besoins.

L’AFPC tient à ce que les renseignements personnels recueillis, utilisés, divulgués ou conservés soient aussi exacts, pertinents et complets que l’exigent les fins auxquelles ils servent.

 

16 Janvier 2017
Share/Save