Phénix, c’est loin d’être réglé

Selon des médias, près de la moitié des fonctionnaires sont victimes des ratés de Phénix. Un chiffre qu’il faut prendre avec un grain de sel, toutefois.

Cela fait une éternité que l’AFPC essaye en vain d’obtenir des données exactes sur le système de paye Phénix. Nous estimons que les données disponibles ne sont que la pointe de l’iceberg.

Nous ne sommes pas en mesure de déterminer si les chiffres ont gonflé à cause d’un problème de chevauchement ou parce que des fonctionnaires auraient présenté plus d’une demande.

Les prochaines étapes

Nous savons avec certitude que de milliers de fonctionnaires éprouvent encore des problèmes de paye.

L’objectif premier de l’AFPC : s’assurer que toutes les victimes du système Phénix soient payées correctement et en temps opportun.

Avant toute chose, le gouvernement doit arranger le système de paye Phénix. Il doit embaucher et former plus de personnel affecté au traitement des demandes au Centre des services de paye de Miramichi et aux centres satellites.

Nous sommes conscients que les répercussions des ratés de Phénix dureront des années et que le nombre de victimes variera d’un jour à l’autre et d’une semaine à l’autre.

Nous, à l’AFPC, continuerons de nous battre pour que le gouvernement dévoile davantage les mesures prises, suive nos recommandations et tienne constamment nos membres informés.

L’AFPC veut vous aider

Le fiasco de Phénix a causé beaucoup de difficultés et de stress à un grand nombre de nos membres. L’AFPC continue de faire tout ce qu’elle peut pour aider ses membres à se faire payer en temps et avec exactitude — ainsi qu’un dédommagement pour les difficultés financières que leur ont causé les ratés du système Phénix.

Si vous éprouvez des problèmes avec votre paye, n’hésitez pas à demander l’aide de votre représentant ou représentante à l’AFPC.

Sujets: 

25 Août 2017
Share/Save