Négos aux OES : oui, nous sommes des fonctionnaires fédéraux!

diagramme à bandes

Votre équipe de négo a poursuivi son travail la semaine du 1er mai. Au début de la semaine, nous voulions nous réunir pour analyser les propositions des OES. Malheureusement, les documents fournis par l’employeur étaient vagues et erronés au point de rendre la tâche impossible. 

Mardi, nous avons eu le plaisir de rencontrer tous les membres de l’équipe de négociation de l’employeur. Nous leur avons parlé des lacunes que nous avons relevées dans les propositions, en soulignant que ce n’était pas très professionnel. Ils ont proposé de passer le reste de la journée à réviser le texte. Mais avant, le directeur général des OES, Geoff Bowlby , en a profité pour faire un survol des activités des OES. 

L’employeur veut des concessions

Pendant le reste de la semaine, l’employeur nous a informés des changements qu’il veut apporter à la convention collective. Certaines des propositions sont préoccupantes. En effet, les OES veulent limiter les congés pour affaires syndicales et la participation des représentantes et représentants syndicaux au règlement des conflits en milieu de travail. L’employeur propose aussi de ne plus exiger que les gestionnaires se justifient lorsqu’ils refusent une demande de congé, un droit que nous avons gagné à l’arbitrage. L’employeur veut aussi modifier à la baisse les dispositions qui portent sur le harcèlement et la discrimination, la modification des tâches et les congés liés à la maternité, le congé de deuil et le congé pour obligation familiale. Nous avons dit clairement aux OES que nous n’accepterons pas de concessions. Notre mission est de négocier de meilleures conditions pour nos membres.

Nous sommes des fonctionnaires

La semaine dernière à la table, nous nous sommes heurtés à un obstacle de taille. Dans la décision arbitrale qui a conclu la dernière ronde de négo, il est clairement énoncé que les employés des OES sont des fonctionnaires fédéraux. Pourtant, toute la semaine, l’employeur a répété qu’il ne reconnaît pas notre statut de fonctionnaire, un argument qu’il invoque pour nous refuser des conditions de travail comparables à celle d’autres fonctionnaires, dont ceux de Statistique Canada qui travaillent dans le même immeuble que nous. 

Les représentants de la section locale vous inviteront bientôt à participer aux activités qu’organisera notre syndicat pour faire comprendre aux OES que ça ne se passera pas comme ça.
 

Sujets: 

Employeurs: 

9 Mai 2017
Share/Save