Négociations avec l'OES : syndicat et employeur échangent leurs propositions

Casque et clavier

Le 17 mars 2017, nos équipes de négociation IPAO et ITAO ont rencontré les représentants de l’employeur (OES) pour entamer la ronde de négociations. Malheureusement, les membres de l’équipe de l’employeur n’étaient pas tous présents, ce qui, comme nous leur avons souligné, démontre un manque flagrant de respect à l’égard des membres du syndicat et du processus de négociation. Nous espérons que l’employeur ne démontrera pas la même attitude tout au long des négociations.

En revanche, notre semaine a été très chargée. Nous avons passé trois jours à réviser les propositions des membres de l’ensemble du pays et à faire les recherches nécessaires pour appuyer ces propositions. Nous avons ensuite rencontré l’employeur, le vendredi 17 mars, pour faire l’échange de nos propositions respectives. Comme à l’habitude, nous avons déposé nos revendications non pécuniaires.

Vous remarquerez dans ce cahier des revendications que nous avons « mis en réserve » un certain nombre d’enjeux importants. En d’autres mots, nous n’avons pas présenté de proposition sur ces enjeux pour l’instant, car nous attendons soit de l’information de l’employeur pour les finaliser ou d’en discuter avec lui à la table de négociation. 

Voici les enjeux pour lesquels nous souhaitons obtenir des améliorations : 

  • La sécurité d’emploi (y compris pour les emplois temporaires et à temps partiel)
  • Les heures de travail
  • La classification d’emploi 
  • Des mesures de protection contre le harcèlement

Nous voulons également négocier des améliorations au processus de mesures disciplinaires et à celui de règlement des griefs. Parmi les autres enjeux importants que nous souhaitons négocier, mentionnons les mesures contre la discrimination, les congés (pour affaires syndicales, deuil, obligations familiales, accident de travail), les jours fériés payés, les frais liés à l’achat d’équipement de protection personnelle, la santé mentale et le programme d’apprentissage mixte. Notre stratégie : pas de concession.

Nous avons eu le plaisir de rencontrer notre président national (du Syndicat des employées et employés nationaux [SEN]), Doug Marshall, lors de notre passage à Ottawa. Nous avons pu discuter avec lui des problèmes auxquels sont confrontés les membres dans leur lieu de travail. Il a tenu à nous rappeler que le syndicat était derrière nous alors que nous commençons notre ronde de négociations. Notre prochaine séance de négociation aura lieu du 1er au 5 mai prochain. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de votre équipe de négociation :

IPAO (Intervieweurs, terrain)                      ITAO (Intervieweurs, bureaux régionaux)

Wendy Kleywegt-Bowen (Kingston)            Anna Goldfeld (Winnipeg)
Claude André Leduc (Montréal)                  Shalane Rooney (Sturgeon Falls)
Mary Anne Walker (Kingston)                    Alice Vallée (Sherbrooke)
Linda Woods (Kelowna)

Erin Sirett, négociatrice
Julie Chiasson, agente de recherche de l’AFPC
 

Sujets: 

Employeurs: 

3 Avril 2017
Share/Save