Lignes directrices pour la libre expression au travail

Questions à se poser :

  • La discussion est-elle privée ou publique?
  • Quel est votre rôle dans cette discussion – représentant syndical ou employé?

Voici quelques conseils pour savoir où tracer la ligne :

  • En public – Le message est-il susceptible d’être entendu? Si vous vous exprimez par le biais des réseaux sociaux, d’entrevues avec les médias, de lettres d’opinion, de forums ou de billets Facebook, vous êtes comme le comédien qui déclame son message sur le devant de la scène, au vu et au su de tous. De même, toute parole prononcée devant les médias devrait être considérée comme publique.
     
  • En privé – Si vous parlez en confidence et qu’aucune de vos paroles n’est enregistrée, alors, vous êtes en coulisses et votre message restera privé. Si vous entretenez des doutes à cet égard, n’hésitez pas à demander des éclaircissements.

Abstenez-vous de toute parole insultante, avilissante, discriminatoire ou menaçante concernant vos employés ou collègues.

Se vider le cœur, ça soulage, surtout si on le fait de façon constructive. Pensez à ce que vous pouvez faire pour changer les choses. Encouragez vos collègues à s’impliquer dans les affaires syndicales, participez aux comités en milieu de travail et engagez-vous dans des activités qui vous semblent utiles.

En tant que délégué syndical, vous pouvez parler avec plus de liberté que vos collègues. Cependant, gardez les conseils ci-dessus à l’esprit lorsque vous vous adressez à eux et à votre superviseur. Vouez le plus grand respect aux autres et soyez toujours conscients d’être sur la scène (lorsque votre discussion est susceptible d’être documentée en public) ou en coulisses!

Sujets : 

12 Août 2011
Share/Save