L’AFPC réclame un traitement équitable pour le personnel civil de la GRC

Avenir solide

La présidente nationale de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), Robyn Benson, au nom de l’AFPC et de son Élément, le Syndicat des employé-e-s du Solliciteur général (SESG), a fait parvenir une lettre au ministre Scott Brison, président du Conseil du Trésor. Elle enjoint ce dernier à traiter équitablement le personnel civil de la GRC qui sera intégré à la fonction publique fédérale.

La semaine dernière, le gouvernement libéral accordait une hausse salariale de 4,8 % aux agents de la GRC. Pour leur part, les membres civils n’ont rien eu alors qu’ils ont toujours obtenu les mêmes augmentations que leurs collègues agents de police.

L’AFPC réclame donc une rencontre avec le ministre Brison pour lui demander de protéger les droits et les avantages du personnel civil de la GRC. Selon l’AFPC-SESG, ces employés ne devraient pas subir de répercussions négatives du fait qu’ils se joignent à un syndicat et à la fonction publique.

« On ne devrait pas punir quelqu’un qui veut se syndiquer, déclare Robyn Benson. L’AFPC défendra ces travailleurs et travailleuses. Le syndicat veillera à ce qu’ils conservent tous leurs avantages en devenant fonctionnaires. »

La Loi visant à accroître la responsabilité de la GRC prévoit l’intégration des membres civils actuels à la fonction publique fédérale, qui a son propre régime de relations de travail. Quelque 1000 employés deviendront automatiquement membres de l’AFPC-SESG, lequel représente déjà 5000 fonctionnaires de la GRC.

Sujets: 

Employeurs: 

12 Avril 2017
Share/Save