L’AFPC lance une nouvelle vidéo sur la sensibilité chimique multiple

Docteur John Molot

Nous dévoilons aujourd’hui une nouvelle vidéo intitulée « Comprendre la sensibilité chimique ».

Cette vidéo présente un expert de la sensibilité chimique multiple (SCM), Dr John Molot, et une membre de l’AFPC touchée par cette maladie.

La vidéo explique ce qu’est la SCM, ses impacts sur les travailleurs et l’obligation de l’employeur d’accommoder les personnes atteintes.

À titre d’introduction, la vidéo vise à ouvrir la discussion sur cet enjeu dans le cadre des activités syndicales, dont les ateliers sur la santé et la sécurité.

Les personnes atteintes de SCM peuvent présenter des symptômes physiques graves lorsqu’elles sont exposées à des produits chimiques. Cette maladie demeure largement méconnue.

Ces personnes peuvent souffrir de difficultés respiratoires, de maux de tête, de douleurs (musculaires, articulaires et autres) ou de fatigue chronique. Les éléments déclencheurs sont habituellement des produits chimiques d’usage quotidien, dont les parfums, les déodorants et les produits de nettoyage.

S’attaquer à l’enjeu

Figure de proue du mouvement de sensibilisation à la SCM, l’AFPC lutte pour que les maladies environnementales qui sont causées par une activité professionnelle soient reconnues comme des maladies professionnelles.

  • En 1993, lors de sa conférence sur la santé et la sécurité au travail (SST), l’AFPC devient le premier syndicat au pays à s’attaquer à l’enjeu de la SCM.
  • Depuis, elle a organisé de nombreux ateliers sur le sujet dans le cadre de ses conférences nationales et régionales sur la SST.
  • Elle fournit du matériel de formation à diverses organisations, dont de nombreux ministères et agences de compétence fédérale.
  • Elle produit des publications sur la SCM.
  • L’AFPC a eu gain de cause dans de nombreux litiges en invoquant les lois sur les droits de la personne et l’obligation d’adaptation de l’employeur.
  • Il y a déjà longtemps que le syndicat a créé sa politique sur les environnements exempts de toute odeur, à laquelle est assujettie chacune de ses activités.
  • L’AFPC défend avec brio le droit aux mesures d’adaptation en milieu de travail de ses membres atteints de SCM.

Sujets: 

2 Juin 2016
Share/Save