L’AFPC est favorable à toute solution aux problèmes de paye

La priorité de l’AFPC demeure la même : voir à ce que ses membres soient payés correctement et à temps. Ce que nous voulons, c’est un système qui permet aux membres de recevoir leur salaire. Il est inacceptable que le gouvernement ne puisse toujours pas, après deux ans, payer son personnel correctement.

Nous savons que les fonctionnaires sont les mieux placés pour administrer la paye de la fonction publique. Nous apprécions le travail des informaticiens du gouvernement fédéral et avons hâte d’en savoir plus sur la proposition de l’IPFPC. Nos membres qui administrent le système de paye doivent faire partie de la solution.

« Le fiasco Phénix nous a appris qu’avant d’adopter un nouveau système, il faut consulter les gens et faire des tests », affirme Robyn Benson, présidente nationale de l’Alliance de la Fonction publique du Canada. « Quand le gouvernement est passé à Phénix, il a ignoré les conseillères et conseillers en rémunération. On ne le laissera pas faire cette erreur deux fois. »

Entretemps, l’AFPC continuera de presser le gouvernement pour qu’il aide davantage les membres qui subissent les contrecoups des ratés de Phénix.

Le gouvernement doit intensifier ses efforts de recrutement afin d’augmenter le personnel des centres de paye et des ministères.

Sujets: 

14 Novembre 2017
Share/Save