L’AFPC applaudit la réouverture des services de la Garde côtière à Kitsilano et St. John’s

Garde côtière canadienne

Le vendredi 13 novembre 2015, le premier ministre Trudeau a mandaté le nouveau ministre de Pêches et Océans Canada, M.  Hunter Tootoo, de procéder à la réouverture de la station de la Garde côtière de Kitsilano, en Colombie-Britannique, et du centre secondaire de sauvetage maritime de St. John’s, Terre-Neuve.

« C’est une grande victoire pour tous ceux et celles qui se sont opposés à la fermeture de ces services sous le régime du précédent gouvernement conservateur, déclare Robyn Benson, présidente nationale de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC). Nous avons espoir que le ministre Tootoo agira rapidement pour préserver la sécurité maritime, portuaire et environnementale de ces régions. »

Rappelons qu’un déversement de combustible toxique survenu dans le port de Vancouver en avril 2015 a mis en évidence les dangers que représente la fermeture de la station de Kitsilano.

« Si la station de Kitsilano avait été ouverte, affirme Bob Jackson, vice-président exécutif régional de l’AFPC, on aurait pu intervenir beaucoup plus rapidement. »

« Les membres de l’AFPC et de la société civile ont travaillé d’arrache-pied pour se faire entendre et dénoncer les dangers croissants qu’entraînent de telles fermetures. Je me réjouis de voir que le gouvernement a enfin écouté les Canadiennes et les Canadiens, soutient Christine Collins, présidente nationale de l’Union canadienne des employés des transports. »

« Cette décision gouvernementale démontre à quel point nos campagnes politiques peuvent être efficaces, particulièrement lorsqu’elles sont fortement  appuyées par la population, de conclure Robyn Benson. Nous avons refusé de baisser les bras et finalement les Canadiennes et Canadiens pourront de nouveau avoir accès à ces services essentiels. »

Sujets: 

17 Novembre 2015
Share/Save