Il faut accroître la sécurité économique des femmes

Le gouvernement libéral est en mesure de poser des gestes concrets qui contribueraient grandement à la sécurité économique des femmes.

S’adressant au Comité permanent de la condition féminine de la Chambre des communes, la directrice exécutive de l’AFPC, Jennifer Howard, a fait état de certains obstacles à la sécurité économique auxquels se heurtent les femmes.

  • disparité salariale entre hommes et femmes
  • augmentation de l’emploi précaire
  • pénurie de services de garde abordables et de qualité
  • violence conjugale.

Ces enjeux sont prioritaires pour notre syndicat et le gouvernement libéral doit lui aussi leur accorder la priorité. 

Pour une meilleure sécurité économique

L’AFPC recommande que le gouvernement fédéral prenne les mesures suivantes pour assurer la sécurité économique des Canadiennes :

  • accélérer l’adoption d’une nouvelle loi proactive sur l’équité salariale
  • créer plus d’emplois permanents à la fonction publique fédérale
  • négocier un cadre fédéral-provincial-territorial visant à mettre sur pied des services de garde publics, gérés et financés par l’État
  • appuyer les stratégies de lutte contre la violence conjugale au travail : congé payé pour aider les femmes à se relever, protection au travail contre les partenaires violents.

Le Comité de la condition féminine se penche actuellement sur la question de la sécurité économique des Canadiennes. Il fera rapport de ses recommandations au gouvernement lorsque tous les témoins auront été entendus.

Sujets: 

9 Mars 2017
Share/Save