Réforme électorale

La représentation proportionnelle

Le projet de loi sur la modernisation de la loi électorale a freiné les efforts de défense des droits pendant et entre les périodes électorales.
Pendant la campagne électorale de 2015, le premier ministre Justin Trudeau a promis que ce serait la dernière fondée sur le système uninominal à un tour, un mode de scrutin injuste et vétuste. Un comité spécial de la Chambre des communes est chargé d’entendre des experts en matière de réforme électorale et de présenter ses recommandations au gouvernement d’ici le début décembre. 
Le gouvernement a annoncé qu’il renonçait à sa promesse de rendre le système électoral canadien plus juste et représentatif.  « Le système actuel permet d’élire un gouvernement majoritaire avec une minorité de votes », déclare Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC. « Il nous faut un mode de scrutin plus démocratique où chaque vote pèse réellement dans la balance. »