Éducation populaire

L’AFPC se fonde sur les principes de l’éducation populaire lorsqu’elle conçoit ses cours.

Le mot populaire vient du latin popularis qui signifie « qui appartient au peuple, émane du peuple ». 

Le premier livre sur l’éducation populaire, telle qu’elle est pratiquée à l’AFPC, a été écrit en 1968 par Paulo Freire, un alphabétiseur du Brésil. Selon lui, l’éducation doit être une pratique libératrice, le moyen par lequel les hommes et les femmes peuvent voir la réalité d’un œil critique et nouveau et peuvent découvrir comment participer à la transformation de leur propre monde  

Les cours de formation de l’AFPC (lien à la Section de l’éducation du site de l’AFPC) sont conçus de façon à mettre en valeur les forces et la diversité de l’expérience des participantes et participants à la formation. Dans chaque cours, on invite les gens à échanger leurs connaissances, à réfléchir sur leur apprentissage et à joindre l’acte à la parole afin de transformer le monde pour le mieux.

L’éducation populaire est conçue pour sensibiliser les participantes et les participants et pour leur permettre d’être plus conscients des liens entre les expériences personnelles et les problèmes sociétaux plus grands. Les participantes et les participants sont en mesure d’apporter des changements concernant les problèmes qui les touchent.

Des milliers de membres de l’AFPC ont mis en pratique, dès leur retour au travail, les connaissances acquises pendant des cours de formation syndicale. Ils ont ainsi pu apporter des changements constructifs à la table de négociation, sur les piquets de grève et dans les dossiers sur la justice sociale.   

Inscrivez-vous à un cours sans plus tarder et, pour paraphraser Mohandas K. Gandhi, soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde.

16 Septembre 2013
Share/Save