Rajustement des cotisations syndicales : foire aux questions

On me dit qu’il y aura un rajustement des cotisations syndicales sur ma paye du 14 novembre 2018. Qu’est-ce que cela signifie?

Le système Phénix a été une véritable catastrophe pour nos membres. Pas assez payés, trop payés ou pas payés du tout… ils sont très nombreux à avoir eu des problèmes de paye. Vous pouvez vous renseigner en ligne sur les efforts que l'AFPC a déployés pour aider à régler la situation — allez à toujourslapourvous.ca/infos

Les erreurs dans le prélèvement des cotisations n'ont fait qu'ajouter aux problèmes de paye des fonctionnaires. Vous pouvez aider à faire pression sur le gouvernement pour qu'il arrange le système et qu'il paye ses fonctionnaires avec exactitude et en tout temps. 

Nous écrirons à nos membres en novembre pour leur donner les détails de leur situation concernant les cotisations syndicales. Si vous ne recevez pas de lettre, c'est peut-être parce que nous n'avons pas votre bonne adresse postale. Vous pouvez vérifier votre adresse dans notre portail en ligne.

Les cotisations syndicales de la plupart des fonctionnaires syndiqués qui sont payés par le système Phénix ont été mal calculées depuis la mise en place de ce système. Les erreurs sont dues à la défaillance d’un élément fondamental du traitement des cotisations qui s’est produite lorsque Phénix a été mis en œuvre en mars 2016. En temps normal, l’AFPC communique à l’employeur les rajustements à apporter aux cotisations en lui envoyant un « fichier des changements ». Le système Phénix étant incapable de lire ce fichier, l’AFPC n’a pas pu lui transmettre de mises à jour des données depuis son implantation.

Exemple :

Un membre PM-04 assurait l’intérim d’un PM-06 lors du lancement de Phénix en mars 2016. En décembre 2016, il est retourné dans son poste d’attache. Normalement, ses cotisations syndicales seraient revenues au taux applicable au salaire d’un PM-04 au début de 2017. Mais parce que l’AFPC ne pouvait pas informer l’employeur qu’il fallait réduire le taux des cotisations, ce membre a continué à payer ses cotisations au taux applicable au salaire d’un PM-06. Ainsi, il a trop payé de cotisations — il faut donc ramener ses cotisations au bon taux et lui rembourser le trop-payé sur sa paye.

L’AFPC a travaillé avec Services publics et Approvisionnements Canada pour qu’on puisse recommencer à corriger les taux des cotisations. Les rajustements seront faits à partir de la paye du 14 novembre 2018. Les membres qui affichent un trop-payé recevront un remboursement. Pour les membres qui n’ont pas payé assez de cotisations, des prélèvements additionnels seront faits sur leur paye.

Comment les cotisations sont-elles calculées? Comment mon employeur sait-il combien je dois payer?

La structure des cotisations de l’AFPC est basée sur sa structure politique. Tous les membres font partie d’une section locale, qui prélève peut-être des cotisations (selon un taux déterminé à son assemblée générale annuelle). Les sections locales, à leur tour, font partie d’un Élément, qui prélève aussi des cotisations selon un taux déterminé à son congrès triennal. Finalement, tous les Éléments sont affiliés à l’AFPC, qui elle aussi prélève des cotisations selon un taux déterminé à son congrès triennal national. Tous les taux de cotisations sont établis démocratiquement.

Les cotisations peuvent être un montant fixe ou un pourcentage du salaire. Dans ce dernier cas, le pourcentage est calculé selon le premier échelon de la classification salariale et non selon l’échelon où se situe le membre. De plus, le calcul ne tient pas compte des heures supplémentaires, des primes et du salaire rétroactif. Les personnes qui travaillent à temps partiel payent des cotisations proportionnellement aux heures qu’elles travaillent. Toutefois, si les cotisations sont un montant fixe, elles ne sont pas ajustées au prorata.

L’affiliation à une section locale et à un Élément est généralement déterminée en fonction de l’employeur ou du ministère pour lequel le membre travaille. Par exemple :

  • Les membres qui travaillent pour l’Agence du revenu du Canada font partie du Syndicat des employé-e-s de l’Impôt ainsi que d’une section locale selon la région géographique où se trouve leur lieu de travail.
  • Les membres qui travaillent pour Pêches et Océans Canada font partie du Syndicat des travailleurs de la santé et de l’environnement ou de l’Union canadienne des employés des transports, selon le genre de travail qu’ils font, ainsi que d’une section locale de l’un ou l’autre de ces Éléments selon la région géographique où se trouve leur lieu de travail.

Tous les mois, l’AFPC reçoit de votre employeur des renseignements sur votre emploi, comme votre classification et vos heures de travail. Ces renseignements nous aident à calculer les cotisations que votre employeur doit retenir sur votre paye. S’il y a un rajustement à faire – par exemple parce que vous avez changé de ministère –, l’AFPC fait un nouveau calcul et informe votre employeur du nouveau montant à retenir sur votre paye.

Vidéo : À propos de l’AFPC

Tous les mois, l’AFPC reçoit de votre employeur des renseignements sur votre emploi, comme votre classification et vos heures de travail. Ces renseignements nous aident à calculer les cotisations que votre employeur doit retenir sur votre paye. S’il y a un rajustement à faire – par exemple parce que vous avez changé de ministère – l’AFPC fait un nouveau calcul et informe votre employeur du nouveau montant à retenir sur votre paye.

Pourquoi a-t-il fallu aussi longtemps pour rajuster les cotisations?

Le calcul des cotisations syndicales est un processus hautement automatisé. Malgré le fait que le processus a été testé avant le lancement du système Phénix, ce dernier s’est révélé incapable de faire les rajustements des cotisations syndicales de nos membres. Il a fallu plus de 30 mois de travail entre l’AFPC et le gouvernement pour arranger le système. 

Pourquoi dois-je rembourser un arriéré alors que je ne suis pas responsable de L’incapacité de phénix de rajuster mes cotisations?

Vous avez raison — vous n'êtes pas responsable de la situation. L'AFPC non plus. Le fiasco Phénix est imputable au gouvernement fédéral — le gouvernement Harper pour avoir mis le système en place et le gouvernement Trudeau pour l'avoir mis en œuvre malgré les avertissements des syndicats, dont l'AFPC. L'AFPC fait tout ce qu'elle peut pour amener l'employeur à verser des dédommagements aux fonctionnaires qui ont souffert des ratés de Phénix.

Les changements dans les cotisations que nous faisons maintenant auraient eu lieu plus tôt si le système avait fonctionné correctement. Le dysfonctionnement de Phénix n’a pas engendré des hausses ou des diminutions des cotisations – il a simplement retardé l’application des changements.

Exemple : Une section locale a voté pour faire passer les cotisations de 1 $ à 2 $ à partir de janvier 2017. L’AFPC n’a pas pu informer le système d’augmenter les cotisations de 1 $. Par conséquent, les membres de cette section locale ont un arriéré de 23 $ (de janvier 2017 à novembre 2018 @ 1 $ par mois). Le recouvrement de ce montant sera fait sur la paye du 14 novembre.

Combien pourrais-je devoir? Comment l’arriéré sera-t-il recouvré?

Nous écrirons à nos membres en novembre pour leur donner les détails de leur situation concernant les cotisations syndicales. Si vous ne recevez pas de lettre, c'est peut-être parce que nous n'avons pas votre bonne adresse postale. Vous pouvez vérifier votre adresse en ligne à  syndicatafpc.ca/user.

La plupart des membres qui ont un arriéré de cotisations doivent 300 $ ou moins. Le recouvrement se fera en prélèvements équivalents à votre cotisation normale. Exemple : si vous payez normalement 75 $/mois, un montant additionnel d’un maximum de 75 $ sera prélevé par mois. Ainsi, si vous devez un total de 100 $, un prélèvement additionnel de 75 $ sera fait en novembre, et le reste (25 $) sera prélevé en décembre.

En matière de recouvrement des arriérés de cotisations, précisons que l’AFPC a depuis longtemps pour politique de recouvrer un maximum de l’équivalent d’une année de cotisations. Exemple : pour un membre qui paye un total de 1 200 $ en cotisations par année, mais qui affiche un arriéré de 1 400 $, nous recouvrons seulement un maximum de 1 200 $ au titre de l’arriéré.

Les membres touchés se divisent en deux catégories :

  • ceux qui nous doivent la différence entre ce qui aurait dû être prélevé de leur paye et ce qui a été prélevé;
  • ceux pour lesquels le prélèvement des cotisations a cessé ou n’a jamais commencé.

Membres qui doivent la différence entre ce qui aurait dû être prélevé de leur paye et ce qui a été prélevé (arriéré):

La plupart des membres qui affichent un arriéré nous doivent un montant relativement peu élevé. Le recouvrement sera étalé sur quelques mois. Les arriérés de cotisations sont toujours recouvrés au même taux que les cotisations normales.

Si vous avez des questions au sujet des arriérés de cotisations, veuillez remplir notre formulaire de demande de renseignements en ligne.

Membres pour lesquels le prélèvement des cotisations a cessé ou n’a jamais commencé

Un conseiller ou une conseillère en rémunération mettra manuellement en marche le prélèvement des cotisations dans le dossier de paye et informera l’AFPC, par écrit, de la période d’arrérages. Les conseillers et conseillères en rémunération ont reçu la directive de ne pas commencer les retenues de recouvrement sans l’approbation de l’AFPC. L’AFPC calculera le montant à percevoir et en informera l’employeur. Le recouvrement du montant dû se fera à partir de ce moment-là.

Les membres de l’AFPC qui ne payent pas de cotisations syndicales sont priés de soumettre à leur employeur un formulaire en ligne « Demande de renseignements au sujet de votre paye » ou de communiquer avec le Centre de contact avec la clientèle au 1-855-686-4729 (506-424-4330 de l’extérieur des États-Unis et du Canada). Allez en ligne pour plus de renseignements sur la manière de signaler un problème de paye à votre employeur.

Puis-je payer mon arriéré d’un seul coup?

L’AFPC encourage ses membres à rembourser leur arriéré de cotisations par l’intermédiaire du système de paye de l’employeur pour garantir que les retenues soient correctement indiquées sur les feuillets d’impôt T4. Cela évitera aussi des dédoublements de travail. Un conseiller en rémunération qui ignorerait que l’arriéré a été payé directement à l’AFPC pourrait essayer de faire les prélèvements une deuxième fois par le système de paye.

Je paye 40 $ par mois de cotisations alors que des collègues payent beaucoup plus. Est-ce que j’ai un arriéré?

À notre demande, les conseillers en rémunération fixent au départ les retenues pour les cotisations à 40 $ par mois par défaut (ou 20 $ par paye). Normalement, la correction entre 40 $ et le bon montant se fait dans un délai de trois mois. Cependant, depuis la mise en place de Phénix, les prélèvements sont restés « gelés » à 40 $ par mois pour de nombreux membres.

Les membres qui sont dans une telle situation ont effectivement un arriéré à rembourser, et leurs cotisations augmenteront à partir du 14 novembre 2018. Comme souligné précédemment, l’AFPC a pour politique de recouvrer un maximum de l’équivalent d’une année de cotisations et ne prélève pas le montant dû d’un seul coup, à moins qu’il soit inférieur à la cotisation mensuelle normale.

Exemple : Un membre devrait payer 90 $ par mois, mais paye seulement le montant de base par défaut de 40 $ par mois depuis 14 mois. Son arriéré est donc de 700 $ — 50 $ x 14 mois, ce qui est moins que le total des cotisations qu’il doit payer par année, qui est de 1 080 $. L’AFPC récupérera donc tout l’arrière de 700 $. Si l’arriéré était de plus de 1 080 $, l’AFPC récupérerait seulement un maximum de 1 080 $.

Pour ce membre, le recouvrement de l’arriéré se fera comme suit :

Paye du 14 novembre : 45 $ en cotisations (la moitié de la cotisation normale mensuelle de 90 $) plus 90 $ au titre du remboursement de l’arriéré. (Il restera alors 610 $ à rembourser sur les 700 $.)

Paye de 28 novembre : 45 $ en cotisations (l’autre moitié de la cotisation normale mensuelle de 90 $)

Paye du 12 décembre: 45 $ en cotisations plus 90 $ au titre du remboursement de l’arriéré. (Il reste 520 $ à rembourser.)

Paye du 26 décembre : 45 $ en cotisations.

Et ainsi de suite jusqu’au remboursement complet de l’arriéré.

Si vous avez des questions au sujet des arriérés de cotisations, veuillez remplir notre formulaire de demande de renseignements en ligne.

J’ai commencé mon emploi en mai 2016, mais les cotisations syndicales n’ont jamais été retenues sur ma paye. Les prélèvements commenceront-ils le 14 novembre 2018? Pourquoi ne payais-je pas de cotisations? Combien d’arriérés est-ce que je dois?

C’est l’employeur, pas l’AFPC, qui peut commencer et interrompre le prélèvement des cotisations dans son système de paye. De nombreux fonctionnaires qui ont été embauchés à l’époque du lancement de Phénix n’ont encore jamais payé de cotisations syndicales même s’ils sont membres de l’AFPC depuis leur embauche.  

Le processus de rajustement qui commencera le 14 novembre 2018 touchera seulement les membres qui payent des cotisations. Si vous n’avez encore jamais payé de cotisations, il faudra un certain temps pour corriger la situation. Les membres de l’AFPC qui ne payent pas de cotisations syndicales sont priés de soumettre à leur employeur un formulaire en ligne « Demande de renseignements au sujet de votre paye » ou de communiquer avec le Centre de contact avec la clientèle au 1-855-686-4729 (506-424-4330 de l’extérieur des États-Unis et du Canada). Allez en ligne pour plus de renseignements sur la manière de signaler un problème de paye à votre employeur.

Un conseiller ou une conseillère en rémunération mettra manuellement en marche le prélèvement des cotisations dans le dossier de paye et informera l’AFPC, par écrit, de la période d’arrérages. Les conseillers et conseillères en rémunération ont reçu la directive de ne pas commencer les retenues de recouvrement sans l’approbation de l’AFPC. L’AFPC calculera le montant à percevoir et en informera le centre de la paye. Le recouvrement du montant dû se fera à partir de ce moment-là.

**En matière de recouvrement des arriérés de cotisations, l’AFPC a depuis longtemps pour politique de recouvrer un maximum de l’équivalent d’une année de cotisations et elle ne prélève pas le montant dû d’un seul coup s’il dépasse le montant de la cotisation mensuelle normale.

Exemple : Un membre a été embauché en mars 2017, mais il n’a jamais encore payé de cotisations syndicales. Ce membre aurait dû payer 80 $ par mois. Ainsi, à compter de novembre 2018, il devra 20 mois de cotisations, soit 1 600 $. Cependant, le montant de ses cotisations pour une année s’élève à 960 $. Donc, l’AFPC récupérera seulement 960 $ au titre de l’arriéré. Une fois que l’employeur aura commencé le prélèvement des cotisations syndicales et que l’AFPC aura autorisé le recouvrement des arriérés, les retenues seront comme suit :

Première paye avec le bon montant de cotisations : 40 $ pour les cotisations normales plus 80 $ au titre de l’arriéré.

Deuxième paye : 40 $ pour les cotisations normales.

Et ainsi de suite jusqu’au remboursement complet de l’arriéré.

Si vous avez des questions au sujet des arriérés de cotisations, veuillez remplir notre formulaire de demande de renseignements en ligne.

J’ai droit à un remboursement de cotisations syndicales. Combien me revient-il et comment le montant me sera‑t-il versé?

Les fonctionnaires qui ont droit à un remboursement se divisent en deux catégories :

  • ceux à qui revient la différence entre ce qui aurait dû être prélevé de leur paye et ce qui a été prélevé;
  • ceux pour lesquels le prélèvement des cotisations n’a pas cessé lorsqu’ils ont cessé d’être membres de l’AFPC.

Membres à qui revient la différence entre ce qui aurait dû être prélevé de leur paye et ce qui a été prélevé:

L’AFPC a tenu un registre des cotisations qu’elle aurait dû normalement recevoir comparativement à celles qu’elle a effectivement reçues. Si un membre a trop payé de cotisations, l’AFPC a tenu un registre des surplus reçus et commencera à les rembourser à partir de la paye du 14 novembre 2018.

Exemple : Un membre occupe un poste de PM-04 et paye normalement 75 $ en cotisations par mois. En décembre 2015 (avant le lancement de Phénix), il a accepté d’assurer l’intérim d’un PM‑06 pour une année. Les cotisations pour ce poste sont de 90 $ par mois. L’affectation d’intérim a pris fin en décembre 2016. Normalement, ses cotisations syndicales seraient revenues au taux applicable au salaire d’un PM-04. Cependant, parce que l’AFPC n’a pas pu informer l’employeur qu’il fallait réduire le taux des cotisations, le membre a continué de payer 90 $ par mois. L’AFPC lui doit donc la différence de 15 $ par mois.

Le TOTAL du trop-payé sera remboursé au membre le 14 novembre 2018. Dans ce cas, le remboursement sera de 165 $ (15 $ par mois x 11 mois).

Fonctionnaires pour lesquels le prélèvement des cotisations n’a pas cessé lorsqu’ils ont cessé d’être membres de l’AFPC:

Un conseiller ou une conseillère en rémunération mettra manuellement fin au prélèvement des cotisations dans le dossier de paye et demandera l’autorisation de l’AFPC pour rembourser le trop-payé. Les conseillers et conseillères en rémunération ne feront aucun remboursement sans l’autorisation de l’AFPC. L’AFPC calculera le montant à rembourser et autorisera l’employeur à faire le remboursement.

L’AFPC traitera les demandes de remboursement dans l’ordre de leur réception. On s’attend à recevoir un grand nombre de demandes. Les fonctionnaires qui ne sont plus membres de l’AFPC, mais qui continuent à lui verser des cotisations sont priés de soumettre à leur employeur un formulaire en ligne « Demande de renseignements au sujet de votre paye » ou de communiquer avec le Centre de contact avec la clientèle au 1-855-686-4729 (506-424-4330 de l’extérieur des États-Unis et du Canada). Allez en ligne pour plus de renseignements sur la manière de signaler un problème de paye à votre employeur.

Les remboursements se feront par le système de paye de l’employeur, et non par chèques envoyés aux fonctionnaires concernés, afin de garantir qu’ils se refléteront correctement sur les feuillets d’impôt T4 et éviter de possibles dédoublements de travail qui pourraient causer d’autres problèmes de paye. Les trop-payés de cotisations imputables aux ratés de Phénix seront remboursés en ENTIER.

J’ai changé de ministère il y a six mois, mais mes cotisations syndicales n’ont pas changé. Pourquoi?

En cas de mutation, c’est l’employeur qui doit transférer le dossier de paye d’un ministère à l’autre, puis nous dire quel est le nouveau ministère du fonctionnaire muté.

En raison du mauvais fonctionnement de Phénix qui perdure, nous savons que la communauté de la rémunération accuse un important retard dans sa charge de travail, y compris dans le traitement des mutations interministérielles.

Une fois que le dossier de paye d’un membre qui a été muté est transféré, l’AFPC reçoit les données qu’il lui faut pour changer le membre de section locale ou d’Élément. Cela entraîne l’examen du dossier du membre, car il a pu y avoir un changement touchant la classification ou la portion des cotisations à verser à l’Élément et à la section locale. Tout aussi important, l’examen du dossier nous permet de voir à ce que le membre en question apparaisse sur la liste mensuelle des effectifs du bon Élément et de la bonne section locale.

Il y a deux retenues sur ma paye pour les cotisations syndicales. Est-ce que je paye des cotisations à deux syndicats en même temps?

Normalement, les employés syndiqués payent des cotisations seulement au syndicat qui les représente activement. Toutefois, dans certaines circonstances, il se peut qu’il y ait un dédoublement et que des cotisations soient versées à deux syndicats en même temps.

Exemple 1 : Un membre de l’AFPC obtient un poste représenté par un autre syndicat. Il se peut que les cotisations pour l’ancien syndicat ne cessent pas en même temps que commencent les cotisations pour le nouveau syndicat. Ainsi, des cotisations sont prélevées pour les deux syndicats pour un même mois (ou pour quelques mois). Dans un tel cas, un conseiller en rémunération demandera l’autorisation de l’ancien syndicat de rembourser les cotisations pour la période pendant laquelle les cotisations n’auraient pas dû être prélevées.

Exemple 2 : Un fonctionnaire a été membre de l’AFPC pendant six mois en 2015, mais n’a pas payé de cotisations syndicales. Depuis, il a pris un poste permanent représenté par un autre syndicat. Ainsi, il paye peut-être l’arriéré de cotisations qu’il doit à l’AFPC pour les six mois pendant lesquels il ne lui a pas versé de cotisations en 2015, en plus des cotisations normales qu’il doit verser à son nouveau syndicat.

Si ni l’un ni l’autre de ces exemples ne répond à vos questions, prière de soumettre à votre employeur un formulaire en ligne « Demande de renseignements au sujet de votre paye » ou de communiquer avec le Centre de contact avec la clientèle au 1-855-686-4729 (506-424-4330 de l’extérieur des États-Unis et du Canada). Allez en ligne pour plus de renseignements sur la manière de signaler un problème de paye à votre employeur.

Je suis membre de l’afpc, mais ma paye n’est pas traitée par le système phénix. Est-ce que le processus de rajustement des cotisations qui débutera le 14 novembre me concerne?

Non. Le processus de rajustement touche seulement les membres qui reçoivent leur salaire par l’entremise du système de paye Phénix.

De nouvelles conventions collectives ont été signées depuis le lancement de phénix. Mes cotisations syndicales sont-elles basées sur les salaires prévus dans ces contrats?

Depuis le lancement de Phénix en mars 2016, de nombreux employeurs ont conclu de nouvelles conventions collectives avec l’AFPC. Quand elle conclut une nouvelle convention, l’AFPC recalcule les cotisations syndicales selon le premier échelon des nouvelles grilles salariales et informe l’employeur des nouvelles retenues à faire. Puisque l’AFPC n’a pas pu communiquer les changements à faire en raison du dysfonctionnement de Phénix, les cotisations sont encore calculées selon les anciennes grilles salariales. 

L’AFPC veut s’assurer que le fichier des changements dans Phénix est de nouveau traité correctement avant de faire tout autre rajustement aux cotisations. Nous verrons à ce que le calcul des cotisations selon les nouveaux salaires ne cause pas d’autres arriérés de cotisations inutiles.

J’ai rempli une demande d’adhésion à l’afpc, mais je n’ai pas encore reçu ma carte de membre. Mon représentant local me dit que je ne suis pas dans la base de données de l’afpc. Comment est-ce possible?

L’AFPC alimente sa base de données avec les renseignements qu’elle reçoit des employeurs. Tous les membres qui payent des cotisations sont ajoutés dans notre base de données. Si un membre n’est pas dans la base de données, cela veut probablement dire que son employeur ne prélève pas de cotisations syndicales sur sa paye. 

Les membres de l’AFPC qui ne payent pas de cotisations syndicales sont priés de soumettre à leur employeur un formulaire en ligne « Demande de renseignements au sujet de votre paye » ou de communiquer avec le Centre de contact avec la clientèle au 1-855-686-4729 (506-424-4330 de l’extérieur des États-Unis et du Canada). Allez en ligne pour plus de renseignements sur la manière de signaler un problème de paye à votre employeur.

Un conseiller ou une conseillère en rémunération mettra manuellement en marche le prélèvement des cotisations dans le dossier de paye et informera l’AFPC, par écrit, de la période d’arrérages. Les conseillers et conseillères en rémunération ont reçu la directive de ne pas commencer les retenues de recouvrement sans l’approbation de l’AFPC. L’AFPC calculera le montant à percevoir et en informera le centre de paye. Le recouvrement du montant dû se fera à partir de ce moment-là.

L’AFPC a depuis longtemps pour politique de recouvrer un maximum de l’équivalent d’une année de cotisations et ne prélève pas le montant dû d’un seul coup, à moins qu’il soit inférieur à la cotisation mensuelle normale.

Si vous avez des questions au sujet des arriérés de cotisations, veuillez remplir notre formulaire de demande de renseignements en ligne.

Je suis membre en règle de l’afpc, mais le prélèvement de mes cotisations a cessé. J’ai fait une demande d’intervention de paye. D’ici à ce que ma demande soit traitée, je crains de perdre mon statut de membre. Que puis-je faire?

Les problèmes du système de paye Phénix peuvent effectivement entraîner l’annulation du statut de membre en règle. C’est pourquoi l’AFPC a créé un formulaire en ligne de demande de maintien du statut de membre en règle. Les membres peuvent aussi s’informer sur le traitement de leur demande d’intervention de paye en communiquant avec le Centre de contact avec la clientèle au 1-855-686-4729 (506-424-4330 de l’extérieur des États-Unis et du Canada).

Je me demande à combien peuvent s’élever mes cotisations impayées. Pourrais-je avoir un relevé détaillé?

Nous écrirons à nos membres en novembre pour leur donner les détails de leur situation concernant les cotisations syndicales. Si vous ne recevez pas de lettre, c'est peut-être parce que nous n'avons pas votre bonne adresse postale. Vous pouvez vérifier votre adresse en ligne à  syndicatafpc.ca/user.

La plupart des membres qui ont un arriéré de cotisations doivent 300 $ ou moins, et le recouvrement sera étalé sur quelques mois.

Si vous avez des questions au sujet des arriérés de cotisations, veuillez remplir notre formulaire de demande de renseignements en ligne.

Si vous avez des questions au sujet des arriérés de cotisations, veuillez remplir notre formulaire de demande de renseignements en ligne.

Nous recevons beaucoup de demandes de renseignements, alors nous vous prions de faire preuve de patience. Prévoyez un délai de deux à trois semaines pour recevoir une réponse. Les cas complexes peuvent prendre plus de temps à examiner.

9 Octobre 2018
Share/Save