L’AFPC lance une campagne de lettres à l’attention de Justin Trudeau

Le plus important syndicat de la fonction publique fédérale lance une campagne de lettres pour demander au premier ministre Trudeau de tenir ses promesses.

Écrivez au premier ministre Trudeau

Avant l’élection, il avait déclaré qu’il serait le « partenaire » des fonctionnaires, et non leur « adversaire ».

Un an plus tard, des milliers d’entre eux ne sont pas payés correctement ou à temps en raison des ratés du système Phénix. De surcroît, plus de 90 000 membres de l’AFPC attendent toujours de conclure une convention collective équitable avec le Conseil du Trésor. Ils négocient depuis deux ans.

« Nous demandons l’équité et le respect. C’est ce que Justin Trudeau a promis aux fonctionnaires », affirme Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC.

Les membres de l’AFPC travaillent fort pour offrir des services publics de qualité à la population canadienne, mais ils ne peuvent y arriver sans l’appui du gouvernement.

« Les enseignants des Premières Nations n’ont pas autant de ressources que leurs homologues provinciaux. C’est discriminatoire envers les enfants autochtones, qui méritent, eux aussi, une éducation de qualité », soutient Mme Benson. « Les employés de Service Canada ne sont pas assez nombreux pour traiter les demandes de prestations d’assurance-emploi ou de prestations d’invalidité. La population a besoin de ces services, mais le temps d’attente est interminable. Et ce ne sont que deux exemples. »

Écrivez au premier ministre Trudeau afin de lui rappeler qu’il s’est engagé à respecter les services publics et les personnes qui offrent ces services à la population.

2 Novembre 2016
Share/Save