Les Autochtones ont #soifdejustice

Soif de justice

Déclaration du Cercle national des peuples autochtones de l’AFPC

Le 21 juin, nous, peuples autochtones du pays, célébrons la Journée nationale des Autochtones, qui coïncide avec les cérémonies traditionnelles du solstice dans nos communautés. Nous profitons de l’occasion pour enjoindre au gouvernement fédéral de respecter sa promesse de réconciliation et de justice. 

L’AFPC profite de la Journée pour lancer sa campagne #soifdejustice, dont le but est de faire pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il garantisse l’accès de tous les peuples autochtones à l’eau potable. 

L’an dernier, à pareille date, nous tentions de défaire un gouvernement qui s’était toujours moqué des Autochtones et de leurs besoins. 

Cette année, nous avons un autre but : nous assurer que le gouvernement libéral tient ses promesses électorales, c’est-à-dire :

  • mettre en œuvre chacune des 94 recommandations de la Commission de vérité et réconciliation;
  • réaliser une enquête sur la disparition et l’assassinat de jeunes filles et de femmes autochtones;
  • dépenser 40 millions de dollars sur quatre ans pour améliorer le programme Nutrition Nord Canada;
  • promouvoir une relation de nation à nation avec les Métis afin de favoriser leur autonomie gouvernementale;
  • augmenter le financement des écoles des Premières nations;
  • mettre fin à la violence faite aux filles et aux femmes autochtones. 

L’eau, source de vie

Le gouvernement fédéral s’est aussi engagé à régler le problème de l’eau potable dans les réserves des Premières Nations d’ici cinq ans. À l’heure actuelle, plus de 100 collectivités autochtones en sont privées. D’ailleurs, Human Rights Watch vient de publier un important rapport sur cette terrible injustice nationale. 

En avril, nous avons rendu visite à la communauté de Grassy Narrows, dans le nord-est de l’Ontario. La crise de l’eau est tellement grave là-bas que les autorités ont décrété l’état d’urgence. Nous avons rencontré des militants autochtones, dont les efforts remontent à plus de 40 ans, c’est-à-dire depuis qu’une usine de pâtes et papier a jeté 12 tonnes de mercure dans les cours d’eau du territoire. Les autorités viennent de déclarer l’eau du robinet impropre à la consommation. 

L’énergie et la détermination d’un grand nombre de résidents de Grassy Narrows sont pour nous une source d’inspiration. Ils continuent à se mobiliser, à se rassembler et à se faire de nouveaux alliés dans leur lutte contre l’inaction des gouvernements provincial et fédéral.

Engageons-nous 

Nous enjoignons à tous les membres de l’AFPC de participer activement à cette campagne. Montrons aux Premières Nations, aux Métis et aux Inuits qu’ils ne sont pas seuls dans leur lutte pour obtenir réparation et assurer une véritable réconciliation. 

En cette journée, la plus longue de 2016, nous célébrons la possibilité d’un vent nouveau, porteur d’espoir pour les générations à venir.

Visitez le site de la campagne #soifdejustice aujourd’hui, pour partager notre vidéo.

Sujets: 

21 Juin 2016
Share/Save