Les anciens combattants s'insurgent contre la perte de services de première ligne

La trahison du gouvernement canadien à l'endroit des anciens combattants

Quand ils se sont enrôlés, on a promis aux anciens combattants que le gouvernement du Canada s’occuperait d’eux jusqu’à leur mort. Or, depuis 2012, le Ministère a dû réduire de façon draconienne son personnel et ses services, de telle sorte que nos anciens combattants ne reçoivent plus désormais les soins indispensables auxquels ils ont droit.

Vince Rigby et Ron Clarke

Anciens combattants Ron Clarke et Vince Rigby

Vince Rigby, 22 ans de service dans les Forces armées canadiennes. Il a reçu un diagnostic de stress post-traumatique aigu et remercie les employés du bureau d’Anciens Combattants à Sydney de lui avoir sauvé la vie.

Ronald Clarke, 36 ans de service dans les Forces armées canadiennes. « J’avais des problèmes de dos quand j’ai pris ma retraite, explique Ron. Plus tard, les médecins m’ont dit que je souffrais de stress post-traumatique. »

Robyn Young

Robyn Young, soldat canadien

Robyn Young n’a que 24 ans, mais elle a déjà servi huit ans dans la marine royale canadienne. Pour le moment, elle est incapable de reprendre du service : souffrant d’une tumeur au cerveau, elle a subi une opération superflue qui l’a laissée avec une vision double, des vertiges et des nausées en permanence.

Elle tente d’obtenir l’aide d’Anciens Combattants. Mais le bureau de Windsor a fermé ses portes l’an dernier, comme huit autres au Canada.

L'histoire de Robyn

Michelle Bradley

Michelle Bradley, vice-présidente nationale pour l’Atlantique du Syndicat des employé-e-s des Anciens combattants

Michelle Bradley est l’une de ces travailleurs et travailleuses de première ligne.

En tant que vice-présidente nationale pour l’Atlantique du Syndicat des employé-e-s des Anciens combattants, elle représente ceux et celles qui travaillent directement avec les vétérans, en traitant leurs demandes de prestation et en les aidant à satisfaire leurs besoins de tous les jours.

L'histoire de Michelle

 

Rob Cutbush

Rob Cutbush, ancien combattant

Robert Cutbush, 50 ans, 25 ans de service dans la Marine royale canadienne. Président de la section locale de Thunder Bay, il défend bec et ongles les anciens combattants de sa communauté.

Mais comme nombre d’entre eux, il souffre de stress post-traumatique et d’autres problèmes de santé mentale. 

L'histoire de Rob

On est tous touchés

Êtes-vous touché par la fermeture des bureaux d'Anciens Combattants Canada?

L'AFPC travaille avec des anciens combattants des quatre coins du pays pour évaluer les conséquences de ces fermetures. Êtes-vous un ancien combattant? Voulez-vous partager votre expérience? Contactez-nous

Share/Save