Journée internationale des personnes handicapées

Loi sur l’accessibilité : L’AFPC demande au gouvernement fédéral d’agir

Un peu plus tôt cette année, le gouvernement fédéral a terminé sa consultation au sujet de l’élaboration d’une loi fédérale sur l’accessibilité. Il a maintenant l’occasion d’éliminer les obstacles à l’accessibilité et à l’intégration des personnes ayant un handicap au sein de la fonction publique. Pour y arriver, il a le pouvoir d’améliorer les lois, les processus et les politiques afin d’établir des modèles qui serviront à tous les employeurs du secteur public.

« Il y a maintenant six mois que le gouvernement a publié son rapport de consultation, il doit maintenant agir, déclare Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC. Notre syndicat est prêt à lui prêter main-forte pour apporter les changements nécessaires à l’amélioration des conditions de travail de ses membres ayant un handicap. »

L’AFPC est en faveur des recommandations proposées dans le rapport de consultation

Le rapport intitulé Élaborer une loi fédérale sur l’accessibilité : Ce que nous avons appris des Canadiens, indique qu’il existe un large consensus sur le fait que le gouvernement doit prévoir des mécanismes de suivi et apporter les améliorations nécessaires. On a également souligné la nécessité de réviser fréquemment les lois en vigueur pour tenir compte des personnes ayant un handicap, dont la Loi sur l’équité en matière d’emploi qui n’a pas fait l’objet de révision depuis un certain temps.

L’AFPC soutient également la mise en place de mécanismes de surveillance, d’examen et de plaintes, la présentation de rapports d’étape, de plans d’action et de mesures d’application de la loi ainsi que des moyens de prévention.

Certaines préoccupations persistent

Durant la consultation du gouvernement, l’AFPC a présenté des recommandations sur les quatre facteurs suivants :

  • l’équité en matière d’emploi
  • les mesures d’adaptation
  • la cessation d’emploi pour cause d’incapacité
  • la dotation en personnel

Les personnes ayant un handicap quittent la fonction publique à un rythme plus rapide que leur entrée et leur taux de représentation. Or, peu de mesures ont été prises pour corriger cette situation même si, d’après les données de 2015-2016, le taux de départ des fonctionnaires handicapés était deux fois plus élevé que leur taux d’embauche  ».

Un sondage auprès des fonctionnaires fédéraux révèle que les commentaires et réponses des personnes ayant un handicap étaient plus négatifs au sujet, notamment de l’accès au matériel et à l’équipement nécessaire pour remplir ses fonctions; de l’accès à la formation et aux ressources requises pour garantir sa santé et sa sécurité au travail; et sur la reconnaissance de leur travail lorsqu’il est bien fait.

Toujours selon les résultats du sondage, les fonctionnaires ayant un handicap éprouveraient plus de difficultés que les autres à se faire accepter au travail comme membre à part entière de « l’équipe » ou à être choisis pour un poste. Par ailleurs, ils étaient presque deux fois plus nombreux à avoir subi du harcèlement au travail au cours des deux années précédentes.

Lancée en 1992, la Journée internationale des personnes handicapées vise à sensibiliser davantage la population aux préoccupations quotidiennes des personnes handicapées et à leur résilience en l’absence de barrières.

Sujets: 

3 Décembre 2017
Share/Save